lundi 12 octobre 2015

Elle proteste, son employeur saoudien lui coupe la main


L'Inde a protesté auprès des autorités saoudiennes après qu'une employée de maison indienne eut été amputée d'une main par son employeur saoudien à qui elle se plaignait de ses conditions de travail, ont indiqué vendredi les autorités indiennes.


La ministre des Affaires étrangères a dénoncé l'attaque "brutale" dont a été victime Kasthuri Munirathinam, une employée de 55 ans hospitalisée à Ryad, un incident qui survient quelques semaines après le départ précipité de New Delhi d'un diplomate saoudien soupçonné de viol. 

"Inacceptable"
"Amputation de la main d'une Indienne : nous sommes très perturbés par la manière brutale avec laquelle a été traitée cette Indienne en Arabie saoudite", a dit Sushma Swaraj sur twitter. "C'est inacceptable. Nous l'avons fait savoir aux autorités saoudiennes". Un porte-parole du ministère a confirmé que la diplomatie indienne à Ryad avait déposé une protestation officielle auprès du ministère des Affaires étrangères saoudien. 

Violences et humiliations
Munirathinam, originaire de l'Etat du Tamil Nadu (sud), a enduré une série de violences et d'humiliations depuis qu'elle est devenue employée de maison en Arabie saoudite il y a trois mois, selon sa famille. "Quand elle a essayé d'échapper à la torture et au harcèlement, la femme qui l'emploie lui a coupé la main", a dit sa soeur S Vijayakumari à l'agence Press Trust of India (PTI). 

Emoi en Inde
Plusieurs médias indiens ont diffusé des images de la victime sur son lit d'hôpital. Munirathinam se remet à l'hôpital et les diplomates indiens tentent d'organiser son rapatriement, a indiqué le porte-parole du ministère indien des Affaires étrangères Vikas Swarup à l'AFP. 

Intervention diplomatique

"Nous sommes en contact avec cette femme, l'hôpital et la police locale. Elle va recevoir toute l'aide possible de l'ambassade", a-t-il dit. Des dizaines de milliers d'Indiens travaillent comme employés de maison en Arabie saoudite et dans d'autres pays du Golfe où leur traitement par leurs employeurs fait parfois la Une des médias en Inde.

4 commentaires:

  1. BANDE DE CHIENS SALES !!! ces SAOUDIENS font ce qu'ils veulent avec la bénédiction de L'ONU !!!
    IL FAUT QUE ÇA CESSE !! CES BÂTARDS DU MONDE TUE A TOUR DE BRAS détruise le monde et
    personne ne fait rien ???? debout les incorruptibles il faut EXCLURE CETTE RACE DE MEURTRIERS DU MONDE CIVILISÉ!
    C'EST CE MONDE ASSOCIÉ AVEC LES USA ET L'EUROPE QUI EST APRÈS SE VENDRE AUX PLUS OFFRANTS !!
    QUE NOUS VOULONS !!
    Y A T'IL UN PILOTE DANS L'AVION ???????????????

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme13.10.15

    pas des chien! c'est une insulte pour les animaux, cet pire se son des hyènes ..

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme13.10.15

    et piquer les bébés pour les vacciner c'est pas cruelle ? le système de défense du corps est foutue, QI très bas à l'âge adulte ( ceci n'est qu'un exemple parmi des centaines.
    La source médiatique se régalent des scandales des pays hors Europe, alors qu'en son sein elle est pire.
    Hypocrisie.

    RépondreSupprimer
  4. VOUS AVEZ RAISON ! TOUTE MES EXCUSES A LA RACE ANIMAL ! DES CHAROGNARDS !

    RépondreSupprimer