lundi 26 octobre 2015

De l’ADN humain trouvé dans des hot-dogs américains


Une étude américaine s’est intéressée à la composition des hot-dogs. Dans près de 15% des cas les viandes signalées sur l’étiquette n’étaient pas conformes et de l’ADN humain a même été retrouvé dans certains échantillons.

Du porc dans des hot-dogs kascher ou de la viande dans des hot-dogs végétariens. La société Clear Food s’est penchée sur la composition d’un des snacks américains les plus célèbres et relève de nombreux anomalies. L’entreprise, qui a examiné 345 échantillons de 75 marques différentes utilise un procédé moléculaire pour examiner chaque ingrédient dans un objectif de transparence pour le consommateur.

De l'ADN humain dans 2% des échantillons

Après analyse, 14,4% des échantillons "posaient un problème". L’étude relève que 10% des produits végétariens contenaient de la viande. Plus surprenant, dans 2% des échantillons, les chercheurs ont découvert de l’ADN humain. Bien heureusement, ces résultats n’indiquent pas la présence de viande humaine mais de traces qui révèlent davantage des problèmes d’hygiène, par exemple des cheveux tombés dans la préparation. Ces problèmes d’hygiène ont davantage été repérés dans des produits végétariens.


L’étude ne devrait toutefois pas ébranler l’empire du hot-dog. Selon le très sérieux Conseil national du hot-dog et de la saucisse, les Américains dépensent chaque année 2,5 millions de dollars en hot-dogs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire