mardi 8 septembre 2015

Un nouveau Stonehenge découvert tout proche de l’original


« Superhenge » pourrait faire cinq fois la superficie de Stonehenge

Une formation d’environ 90 monolithes de pierre a été trouvée à 3 kilomètres au nord-est de Stonehenge, dans le Wiltshire, en Angleterre, et les archéologues pensent qu’elle pourrait faire partie du plus grand site néolithique jamais découvert.



Datant de plus de 4500 années, les blocs de grès ont été détectés dans moins d’un mètre sous terre, et des scientifiques au Royaume-Uni utilisent désormais une combinaison de télédétection et de technologie d’imagerie géophysique pour construire un plan souterrain de la région. « Nous ne pensons pas qu’il y ait quelque chose de semblable nulle part ailleurs dans le monde, » a déclaré Vince Gaffney, chercheur principal et archéologue de l’Université de Bradford, à la BBC News. « Ceci est totalement nouveau et l’échelle est extraordinaire. »

Le monument est situé à Durrington Walls, le site d’un grand village néolithique qui pourrait avoir contenu jusqu’à 1000 maisons entre 2525 et 2470 avant JC.

Environ 30 pierres intactes atteignant environ 4,5 m de haut ont jusqu’ici été identifiées, ainsi que les fragments ou les puits de fondation de 60 autres. Constatant son « échelle extraordinaire », l’équipe du Stonehenge Hidden Landscapes Project, à l’origine de la découverte, a immédiatement surnommé la région « Superhenge », suggérant qu’elle pourrait couvrir jusqu’à cinq fois la superficie de Stonehenge. Ils disent que ce pourrait avoir été construit en même temps que Stonehenge, ou peut-être même plus tôt.

« Ce que nous commençons à voir est le plus grand monument de pierre survivant, préservé sous un talus, découvert en Grande-Bretagne et possiblement en Europe », a déclaré au Guardian Vince Gaffney.

Alors que les pierres doivent encore être fouillées, les chercheurs ont trouvé des preuves qu’elles ont été façonnées comme celles se trouvant dans les peuplements avoisinants. Appelées pierres de sarsen, ces formations de grès ont été trouvées en Grande-Bretagne, en particulier sur la plaine de Salisbury et de la Marlborough Downs, dans le Wiltshire, et on pense qu’elles étaient à l’origine sculptées à la verticale avant d’être déplacées et incorporées dans l’enceinte circulaire de Stonehenge. Une technique similaire aurait pu être employée pour la configuration de Superhenge.

Stonehenge (qui veut dire « pierres debout », en vieil anglais) est l’un des alignements de menhirs les plus importants au monde. Ce temple de pierres suscite le mystère sur la manière dont les mégalithes ont été transportés, érigés et alignés avec les mouvements du soleil. Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1982, Stonehenge attire plus d’un million de visiteurs par an.

La découverte a été annoncée hier lors du lancement de la Fête de la Science britannique à l’Université de Bradford.

Source : http://www.toolito.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire