mercredi 23 septembre 2015

Plus d'une salade sur 10 contient des pesticides interdits


C'est ce que montre l'étude menée par l'association Génération futures, révélée par le Parisien. Les salades contiendraient également de nombreux perturbateurs endocriniens.



SaladeGate. La salade verte, produit sain par excellence, ne serait pas si innocente! Selon un rapport de l'association environnementale «Générations futures», révélé par le Parisien, une salade sur 10 contiendrait des produits chimiques prohibés depuis des dizaines d'années.

D'après cette ONG écologiste, 16 % des salades contiennent la trace de cinq produits chimiques interdits en France. «Nous ne nous y attendions pas du tout, confie François Veillerette, le porte-parole de l'association, au Parisien, Avec près d'une salade sur 5 concernée, ce n'est pas du tout anecdotique».

L'étude a été menée sur 31 salades achetées dans cinq grandes surfaces dans l'Oise (60) et dans la Somme (80).

Perturbateurs endocriniens

Selon cette étude, 6,45 % des salades testées contiennent du DDT, un pesticide hautement cancérigène interdit en France depuis 1971. 9,67 % d'entre elles contiennent des produits chimiques interdits pour traiter les salades, comme l'imidaclopride, un insecticide neurotoxique accusé de tuer les abeilles. Seulement 6 salades ne présentaient aucun résidu de pesticides. En outre, deux tiers des salades testées contenaient des perturbateurs endocriniens, agents chimiques exogènes qui perturbent le fonctionnement hormonal de l'être humain et peuvent provoquer des cancers du sein, de l'utérus et des testicules. Certes, il s'agit de très faibles quantités, mais selon les experts, il ne faut pas négliger un «effet cocktail»: une combinaison de produits chimiques en démultiplie la toxicité.

Ces produits illégaux se trouveraient en Espagne, où le trafic de pesticides est florissant. Les sols peuvent être également imprégnés par des années d'utilisation sans contrôle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire