jeudi 10 septembre 2015

L'être humain a un nouvel ancêtre


Une ancienne espèce humaine jusqu'alors inconnue a été mise au jour dans une grotte d'Afrique du Sud où ont été exhumés les ossements de 15 hominidés, une découverte "remarquable" qui souligne la complexité de l'évolution humaine, ont annoncé jeudi des chercheurs internationaux.

Les fossiles ont été trouvés dans une grotte extrêmement difficile d'accès, à Maropeng, près de Johannesburg, sur le très riche site archéologique du "Berceau de l'humanité", classé au patrimoine de l'Unesco. 

Homo Naledi
La nouvelle espèce a été baptisée Homo naledi et classée dans le genre Homo, auquel appartient l'homme moderne. "Je suis ravi de vous présenter une nouvelle espèce du genre humain", a déclaré Lee Berger, chercheur à l'université du Witwatersrand à Johannesburg, lors d'une conférence de presse à Maropeng. 

Exhumations
En 2013 et 2014, des scientifiques internationaux ont exhumé plus de 1.550 os appartenant à au moins 15 individus, parmi lesquels des bébés, de jeunes adultes et des personnes plus âgées. Tous présentent une morphologie homogène, mais les ossements n'ont pas encore été datés. Cette découverte,"remarquable" selon le Musée d'histoire naturelle de Londres, représente le plus grand échantillon de fossiles hominidés jamais exhumés en Afrique. 

"A quoi ressemblait l'Homo naledi?" 
"Il avait un cerveau minuscule de la taille d'une orange et un corps très élancé", selon John Hawks, chercheur à l'université de Wisconsin-Madison et auteur d'un article publié jeudi dans le magazine scientifique eLife. Il mesurait en moyenne 1,5 mètre et pesait 45 kilos. Ses mains "laissent supposer qu'il avait la capacité de manier des outils", ses doigts étaient extrêmement incurvés, tandis qu'"il est pratiquement impossible de distinguer ses pieds de ceux d'un homme moderne", précise un communiqué conjoint de l'université du Wits, la National Geographic Society et du ministère sud-africains des Sciences publié en Afrique du Sud. "Ses pieds et ses longues jambes laissent penser qu'il était fait pour marcher longtemps". 

Humain ou pré-humain?
Les ossements exhumés en Afrique du Sud représentent un défi pour les chercheurs. Ils compliquent un peu plus le tableau des hominidés, car l'espèce découverte présente à la fois des caractéristiques propres aux hominidés modernes et anciens. "Certains aspects de l'Homo naledi, comme ses mains, ses poignets et ses pieds, sont très proches de celles de l'homme moderne. Dans le même temps, son petit cerveau et la forme de la partie supérieure de son corps sont plus proches du groupe pré-humain des australopithèques", explique le professeur Chris Stringer du Musée d'histoire naturelle de Londres. 

Chaînon manquant?
Cette découverte pourrait donc permettre d'en apprendre davantage sur la transition, il y a environ 2 millions d'années, entre l'australopithèque primitif et le primate du genre homo, notre ancêtre direct. "Le mélange de caractéristiques de l'Homo naledi souligne une fois de plus la complexité de l'arbre généalogique humain et la nécessité de conduire des recherches plus poussées pour comprendre l'histoire et les origines ultimes de nos espèces", estime Chris Stringer. 

Chambre difficile d'accès
Les chercheurs se sont également interrogés sur les raisons pour lesquelles les ossements se trouvaient dans cette chambre difficile d'accès, à l'entrée d'une grotte déjà connue. Le tunnel pour y accéder est extrêmement raide et tellement étroit que seuls des chercheurs à la morphologie menue ont réussi à se rendre sur les lieux de cette découverte majeure. Cette chambre "a toujours été isolée des autres pièces et n'a jamais été contact avec la surface", selon le communiqué. 

Hypothèses
"Nous avons imaginé plusieurs scénarios, y compris la possibilité de l'attaque d'un carnivore inconnu, une mort accidentelle ou encore un traquenard, explique Lee Berger de l'université de Witwatersrand. On en est arrivé à la conclusion que le scénario le plus plausible était que ces corps avaient été déposés volontairement à cet endroit." Une pratique qui "témoigne d'un comportement étonnamment complexe pour une espèce humaine 'primitive'", conclut le professeur Stringer. 

"Berceau de l'humanité"

Depuis des années, le "Berceau de l'humanité", zone truffée de grottes et de fossiles de pré-humains et véritable mine d'informations sur nos ancêtres, est un trésor pour les archéologues et paléontologues. Et Lee Berger l'assure: la chambre où a été trouvé l'Homo naledi "n'a pas encore révélé tous ses secrets, car il pourrait y avoir encore des centaines, voire des milliers de fossiles d'Homo naledi à exhumer".

9 commentaires:

  1. Encore l’homme qui essaye désespérément de valider sa théorie du darwinisme




    Mon site : http://lesavoirperdudesanciens.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme11.9.15

      Absolument Absu, il ne faut plus les croire.

      Supprimer
  2. Anonyme11.9.15

    c'est plutôt le singe qui descend de l'homme

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme11.9.15

    Je dirais l'égo de l'homme, qui cherche a se convaincre par tous les moyens...

    RépondreSupprimer
  4. Anonyme11.9.15

    yes la peur encore, cet article sort juste au moment ou une minorité confirme que le darwinisme financé par cette merde de rokfeller est un mensonge.
    Ils essaient encore de prouver!
    Hey non, nous sommes juste des jouets genetiques des entitées negatives!

    RépondreSupprimer
  5. Anonyme11.9.15

    Lol c'est comique tout ça, Quand je pense à tout ce que l'on trouver de non conventionnel et que l'on en parle pas !!!

    N'oubliez jamais, TOUT est Filtré !

    Oubliez vos éducations, tout ça c’était pour vous lavez le cervelet.

    RépondreSupprimer
  6. Anonyme14.9.15

    Sur cette vidéo on nous explique que nous avons sur notre terre des ET :

    Documentaire, pour bien comprendre la vie de maintenant , allons en arrière , dans les civilisations.
    Râ le Dieu reptilien-Annunaki créateur de l'ordre illuminati
    La planète "Nibiru". Selon des chercheurs et ufologues (notament Zecharia Sitchin), les habitants de cette planète, les Nibirians ou Marduck, etc., atterrirent sur notre Terre pour la première fois il y a environ 450.000 ans pour sauver leur planète.
    Ils se mirent à extraire l'or et d'autres matières premières dont ils avaient besoin et créèrent l'homo sapiens il y a 300.000 ans environ par manipulations génétiques sur des femelles d'hominiens.
    Ils avaient besoin d'aide, car ils ne voulaient plus extraire eux-mêmes ces matières premières.
    La Mésopotamie fut leur première colonie. (et I'Irak)
    Les "Annunakiens" des mythes sumériens,
    "ceux qui descendaient du ciel sur la Terre", étaient des extra-terrestres venant d'une planète encore inconnue de notre système solaire qui fait le tour du soleil en 3.600 ans,
    la planète "Nibiru".
    Cette planète fut décelée en 1983 par le satellite astronomique à infrarouge (IRAS), et c'est en 1987 que son existence fut reconnue officiellement comme probable par la NASA sous le nom de "Planète X".
    Les dirigeants des civilisations extra-terrestres devaient faire face à des rivalités dues à la conduite à mené face à leur création.
    Les hommes qui n'étaient rien d'autre que des esclaves, furent soumis à la famine, aux maladies et à des guerres biologiques.
    Les textes de Mésopotamie montrent que tous ces moyens s'étant révélé inefficaces pour faire régresser la population humaine, les extra-terrestres décidèrent d'exterminer les hommes en provoquant un grand déluge.
    Les tablettes Mésopotamiennes indiquent que "EA"ou "Enki", Prince extra-terrestre de la terre, créateur de l'homo sapiens, se rebella, n'acceptant pas les cruautés que ses congénères infligeaient aux hommes, et fonda la "Confrérie du Serpent" afin d'organiser la résuistance.
    Mais la confrérie fut vaincue par d'autres groupes des extra-terrestres régnants et "Enki" fut banni sur Terre.
    De "Prince de la Terre", il passa "Prince des ténèbres".
    On enseigna aux hommes que tout le mal de la Terre était de sa faute et qu'il voulait que les hommes deviennent des esclaves.
    On exhorta les hommes à le démasquer chaque fois qu'il se réincarnerait et à l'anéantir avec ses créatures s'ils les rencontraient.
    La secte des Illuminatis descendrait directement de cette ancienne confrérie d'origine sumer, bien que les intentions aient plus ou moins changées !
    vidéo ici : https://youtu.be/D917a_2Qfbg ---
    la vidéo est un peu bâcler à la fin ,mais on peut se fier aux tablettes, je croit ? Monyka

    RépondreSupprimer
  7. Anonyme14.9.15

    Zecharia Sitchin est un Juif qui s'auto proclame le seul à pouvoir décrire les tablettes Sumériennes, allons donc et donne sa version des Dieux = ET. Pour moi ce monsieur mélange les illuminati avec les ET sur terre donc des vérités avec des mensonges. Mais depuis les années 40 la cabale a décidés de nous manipuler avec les ET et à travers une propagande TV, film, journaux, au point qu'on a finis par y croire.
    Les envahisseurs ! vous vous rappelez, qui ne s'est pas dit sa peut exister ? ( j'y croyais moi aussi avant de désapprendre grâce à la compréhension de mes recherches pour me libérez de cette tromperie ). Qu'il y est d'autres êtres vivants de forme inconnue là ok mais les petits hommes verts qui viennent sur terre c'est de la science fiction. La cabale se sert de ça et les ET sont un de leur plans. Soyez prudent, ayez le sens de critique.

    Zecharia Sitchin aide les gens à croire au ET avec sa théorie et rejoint d'ailleurs les Américains. J'avais acheté un de ses livres ( la 12 planète ) et qui a fini à la poubelle ( véridique ), ce salop#r ma fait dépenser du temps et de l'argent.
    Juifs et Américains il n'y a pas plus menteur, telle est ma conclusion au fil de l'histoire.

    RépondreSupprimer
  8. Anonyme19.9.15

    Ce n'est pas de croire aux ET, mais j'aimerai bien savoir l'entière vérité sur ce tablettes sans langue de bois !

    RépondreSupprimer