mercredi 23 septembre 2015

Des civilisations anciennes gisent au fond des océans


Ces mystérieuses structures retrouvées sur le fond des océans. 

Par Michael Snyder


Dans les cultures du monde entier, il y a des histoires anciennes à propos de belles villes prospères qui ont été immergées dans l’océan et n’ont jamais été revues. La plus célèbre d’entre elles est l’histoire de l’Atlantide, mais, il y en a beaucoup d’autres. Serait-ce possible que certaines de ces villes aient ainsi réellement existées? Au cours des dernières années, la technologie moderne a permis à l’humanité d’enquêter sur le fond des océans comme jamais auparavant. Ce faisant, nous avons fait des découvertes incroyables. Il existe une grande quantité de ces structures mystérieuses incroyables qui ont été retrouvées sur le fond des océans dans le monde entier. Ces mystérieuses structures pourraient-elles être en fait des preuves de civilisations anciennes très avancées ? En étudiant ces anciennes civilisations, cette connaissance renversera-t-elle la version classique de l’histoire humaine que nous avons tous appris à l’école ?

LES-CIVILISATIONS-ANCIENNES-5-196x300Nous vivons à une époque où les découvertes époustouflantes sont faites à un rythme jamais vu auparavant. Le mois dernier, j’ai écrit au sujet de ruines mégalithiques qui viennent d’être découvertes en Russie et qui contiennent les plus grands blocs de pierre jamais trouvés (encore plus grand que ceux de Baalbek).
Personne ne peut expliquer d’où proviennent ces pierres, qui vivait à cet endroit, ou comment les hommes antiques pouvaient couper et déplacer ces blocs massifs.
Eh bien, des choses similaires pourraient être dites à propos de beaucoup de ces mystérieuses structures sur le fond des océans …

L’ancienne ville sous-marine de Yonaguni-Jima, au Japon

Pour aussi longtemps que l’on s’en souvienne, les habitants d’Okinawa ont raconté des histoires d’une grande ville sous-marine à leurs enfants. La plupart des gens considéraient ces histoires comme simplement des mythes. Mais, après ce qui s’est passé en 1986, tout a changé …
« En 1986, un plongeur près de l’île de Yonaguni-Jima, au large de la pointe sud du Japon (aux environs d’Okinawa) rencontra des structures étranges d’environ 25 mètres en dessous du niveau de la mer. »
« Çà semblait être des structures en étages avec des terrasses et des rampes. »
« Une des plus grandes structures pyramidales a une largeur de 600 pieds (environ 188 m.)et une hauteur de 90 pieds (environ 27 m.), avec cinq niveaux distincts de blocs de pierre avec ce qui semble être une route entourant la structure. »
« Des marques d’outils et des sculptures ont été découvertes (et documentées) sur les pierres, ce qui indiquent qu’elles ont été construites plutôt que d’être naturelles. »
« Selon Masaaki Kimura, un géologue marin de l’Université Ryukyu du Japon, le Japon étudie et cartographie le site depuis plus de 15 ans et estime que le site est âgé de plus de cinq mille ans, mais, aurait été coulé pendant un tremblement de terre, il y a deux mille ans. »

Dwarka – Sur la côte de l’Inde


Une incroyable ville sous-marine se trouve juste à côté de la côte de l’Inde. Elle est connue sous le nom de « Dwarka », et à son point le plus long, elle s’étend sur cinq miles (environ 8 km.). Une fois de plus, cette ville fournit la preuve d’une civilisation très avancée dans le monde antique.
« La baie de Cambay a été découverte par des scientifiques marins au début de 2002. La ville est située à une profondeur de 120 mètres le golfe de Cambay, au large de la côte ouest de l’Inde. La ville est longue de cinq miles (environ 8 km.) et a une largeur de deux miles (environ 3 km.), et la datation au carbone estime que le site serait âgé de 9500 ans, et encore plus étonnant, les restes architecturaux et humains sont encore intacts. La découverte a étonné les scientifiques, car, elle est antérieure à toutes les autres découvertes de la région de 5000 ans, ce qui suggère une histoire beaucoup plus longue de la civilisation que les premières estimations. Les océanographes ont utilisé des images par sonar et par le profilage des fonds marins pour localiser les ruines perdues et croient que la zone a été submergée lorsque les calottes glaciaires ont fondu durant la dernière période glaciaire. Les nationaux indiens ont surnommé la découverte « Dwarka » (la ville d’or) en l’honneur de l’ancienne ville submergée supposée appartenir au dieu hindou, Krishna. »

Ville sous-marine cubaine


En 2001, la BBC a rapporté la découverte d’une « cité perdue » dans les eaux cubaines.
« Une équipe d’explorateurs travaillant sur la côte ouest de Cuba dit avoir découvert ce qu’ils pensent être les ruines d’une ville submergée construite il y a des milliers d’années. »
« Des chercheurs d’une entreprise canadienne ont utilisé de sonars sophistiqués pour trouver et filmer des structures de pierre à plus de 2000 pieds (650 m.) sous la surface de la mer. »
Certains ont spéculé que cette endroit pourrait être l’emplacement de la ville mythique de l’Atlantide, mais depuis 2001, le suivi des recherches a été lent. Ce qui suit à propos de cette « citée perdue » est développé sur Wikipedia .
« La ville sous-marine cubaine se réfère à un site pensé par certains comme un complexe de structures de granit submergées au large de la côte de la péninsule de Guanahacabibes, dans la province de Pinar del Río, à Cuba. »
« Des images sonars interprétées comme étant des structures de pierre symétriques et géométriques ressemblant à un complexe urbain ont d’abord été enregistrées au début de 2001, d’une superficie de 2 kilomètres carrés (200 ha), à des profondeurs variant entre 600 mètres (2000 pieds) et 750 mètres (2460 pieds). La découverte a été signalée par Pauline Zalitzki, une océanographe, et son mari Paul Weinzweig, propriétaire de la société canadienne « Advanced Digital Communications », travaillant sur une mission d’exploration et de sondage en collaboration avec le gouvernement cubain. L’équipe est retournée sur le site une seconde fois avec un robot-vidéo sous-marin qui a filmé des images-sonar interprétées comme diverses pyramides et structures circulaires faites de blocs massifs en pierres qui ressemblaient à du granit taillé. Zalitzki a déclaré : « Il s’agit d’une structure vraiment merveilleuse qui ressemble vraiment à ce qui aurait pu être un grand centre urbain, cependant, il serait totalement irresponsable de dire ce que c’était avant d’avoir des preuves ». »

Lac Huron

Saviez-vous qu’il y a des ruines antiques sous le Lac Huron ? Elles viennent juste d’être découvertes. Selon USA Today, «un réseau élaboré de caches de chasseurs et de structures pour rassembler les animaux» a été retrouvé et serait âgé potentiellement de milliers d’années.
« Les chercheurs en plongée sous-marine ont retrouvé un réseau élaboré de caches de chasseurs et de structures pour rassembler les animaux datant d’environ 9000 ans dans les profondeurs sous la surface du Lac Huron. »
« Le niveau du lac de l’époque était d’environ 250 pieds (environ 76 m.) plus bas, révélant un pont de terre étroit traversant le Lac Huron.. Les hommes préhistoriques pensaient évidemment que cet isthme était un endroit parfait pour intercepter les caribous pendant leurs migrations saisonnières. Le site de chasse qu’ils ont construit, maintenant inondé, ouvre une fenêtre sur l’Amérique préhistorique et fournit des indications précieuses dans une région où de tels artéfacts sont pratiquement inexistants. »

Une ville sous-marine près de Saipan

Grâce à « Google Earth », les gens ordinaires sont en mesure de voir notre planète comme jamais auparavant. Par exemple, Scott Waring croit qu’il a été en mesure de repérer une ville sous-marine massive près de Saipan en utilisant cet outil. Ce qui suit rapporte ce qu’il avait à déclarer au sujet de sa découverte.


« Hé, les amis, je recherchais sur « Google Earth » et je suis tombé sur cette anomalie sous-marine remarquable. Les murs massifs semblent s’étendre sur environ 50 miles (environ 80 km.), mais, le tout semble s’étirer sur environ 250 miles (environ 402 km.). Bien sûr, ces anomalies pourraient être une ancienne civilisation asiatique qui aurait été engloutie sous l’océan, il y a bien longtemps, mais elle pourrait aussi être une base extraterrestre sous-marine. Sa taille et son emplacement assureraient que des millions d’usagers pourraient l’utiliser et, puisqu’elle est dans un endroit isolé, très peu d’humains verront leurs OVNIs entrant et sortant de l’eau. »

J’ai l’impression que nous ne faisons qu’effleurer la surface de ces découvertes sous-marines. Et, puisque la plupart de ces sites ont été totalement perturbés par les activités humaines depuis des milliers d’années, nous pourrions potentiellement trouver des choses qui sont absolument hallucinantes.

http://thetruthwins.com/archives/ancient-civilizations-check-out-these-mysterious-structures-found-on-the-bottom-of-the-ocean-floor

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Vu sur http://terrenouvelle.ca/Messages

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source: http://www.elishean.fr/

Source : http://www.elishean.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire