lundi 31 août 2015

Toxic fringues


En dix ans, les tarifs du seul prêt-à-porter féminin ont chuté de 13%. Mais à quel prix exactement ? Travail d'enfants et d'adolescents, violations des lois locales et internationales, mise en danger de la vie des ouvriers : pendant six mois, au Bangladesh, en Inde et en France, des journalistes ont enquêté dans l'arrière-boutique de la planète textile pour découvrir ce qui se cache réellement sous l'étiquette bradée de certaines enseignes. Malgré de grands discours «éthiques», certaines marques ont recours à des entreprises sous-traitantes qui exploitent leur main d'oeuvre dans des conditions indignes.






1 commentaire:

  1. Pour ne pas( ne plus ) se faire manger la laine sur le dos !

    RépondreSupprimer