lundi 17 août 2015

Recharger sa voiture électrique, juste en roulant ?


Problème majeur de la voiture électrique: l'autonomie. Le gouvernement britannique a peut-être la solution: il teste un système de recharge par wifi pendant que le véhicule roule. Objectif: encourager les familles mais aussi le commerce et l'industrie à adopter ce mode de transport propre. Et devenir leader des "autoroutes électriques".

Les voitures électriques ou hybrides pourraient bientôt se passer au Royaume-Uni de longs et compliqués arrêts destinés à recharger leurs batteries. Le gouvernement britannique vient en effet d'annoncer le lancement avant la fin de l'année de l'expérimentation d'une nouvelle technologie, permettant d'alimenter les véhicules pendant qu'ils roulent sur les principales voies du pays.

L'objectif est, entre autres, celui de pallier la rareté des points de recharge, qui constitue l'un des plus grands handicaps pour le développement de ce mode de déplacement propre.

Des câbles électriques installés sous terre

Highways England, l'agence du gouvernement qui gère le réseau routier britannique, envisage en effet d'équiper les autoroutes et les principales routes nationales du pays d'un système de "transfert d'énergie dynamique sans fil". Celui-ci est constitué de câbles électriques installés sous terre qui provoquent un champ électromagnétique: capté par une bobine, celui-ci est ensuite reconverti en électricité par un dispositif dont est équipé le véhicule.

La technologie est déjà utilisée depuis 2013 en Corée du Sud: notamment dans la ville de Gumi, où elle garantit l'alimentation de bus sur un chemin de 12 kilomètres, rapporte la BBC.

Les points de recharge aussi au rendez-vous

L'expérimentation suit une étude de faisabilité de ce projet. Elle sera menée pendant 18 mois sur des voies fermées où seront répliquées les conditions de circulation des autoroutes. Si le test s'avère probant, il sera suivi par des essais sur des routes publiques.

L'objectif du gouvernement est de rendre utilisables les véhicules électriques non seulement par les familles mais également par l'industrie et le commerce, a rappelé le ministre britannique des Transports, Andrew Jones, qui a souligné:

"Le gouvernement a déjà engagé 500 millions de livres-sterling (plus de 705.000 euros, Ndlr) pendant les cinq prochaines années afin de maintenir le Royaume-Uni au premier plan de cette technologie(...)".


Highways England promet néanmoins, à plus long terme, d'installer également des points de recharge pour les voitures électriques tous les 30 kilomètres.

1 commentaire:

  1. Anonyme19.8.15

    nous voulons la voiture à énergie libre de MINATO

    RépondreSupprimer