mercredi 19 août 2015

Quand François Hollande sait se montrer généreux avec des chiraquiens et des proches



Selon le Canard enchaîné, François Hollande a recasé ses proches en les nommant à des postes "confortables" au sein de l'administration française.

Mieux vaut avoir l’oreille et les faveurs du président de la République en cas de coup dur ou de perte d’un poste. Selon le Canard enchaîné du mercredi 19 août, François Hollande excelle dans l’art de recaser des proches ou des personnes qui lui ont été utiles à un moment donné.

C’est le cas d’un certain nombre de Chiraquiens qui à l’instar de l’ex-président de la République avait appelé à voter pour François Hollande en 2012. Par exemple, Brigitte Girardin a été nommée à la Cour des comptes, au rang de conseillère maître. Cette dernière végétait au Quai d’Orsay depuis 2007. Au passage ce changement de poste lui a permis de tripler son salaire en passant de 2.500 euros par mois à 9.000 euros.

Autre cas cité par le Canard enchaîné: celui de Thierry Rey, ex-gendre de Jacques Chirac. En juin 2014, il a reçu une place d’inspecteur général de la Jeunesse et des Sports. Dans la même veine, Jean-Jacques Aillagon, ancien directeur du Château de Versailles, a été promu en septembre 2012 chef du département de l’information et de la communication au ministère de la Culture.

Promotions pour des camarades de l'Ena

François Hollande sait aussi se montrer généreux avec ses anciens camarades de la promotion Voltaire de l’Ena. Ainsi, il a agi en faveur de Michel Gadot pour que celui-ci soit intronisé à la tête de la police de Paris. Idem pour une copine de promotion, Colette Horel, ancien préfet et ancienne directrice du département innovation de la RATP. Elle a été nommée par Hollande conseillère d’Etat "en service extraordinaire".

Même traitement de faveur pour des amis de l’école de commerce HEC. André Martinez vient par exemple de prendre la présidence d’une filiale de la Caisse des dépôts, Icade.


Des pratiques qui viennent mettre du plomb dans les ailes de "la République exemplaire" promise en 2012 par François Hollande. Lors du débat télévisé de l'entre-deux tours, il avait déclaré : "Moi Président, je ferai en sorte que mon comportement soit à chaque instant exemplaire." 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire