vendredi 7 août 2015

Interdite de séjour à cause d'une conversation Facebook


La presse allemande évoque aujourd'hui le cas d'une jeune fille refoulée des Etats-Unis à cause d'une conversation privée sur Facebook...

Une jeune Allemande de 19 ans a été refoulée lors de son arrivée à l'aéroport de Philadelphie. Si la sanction à l'égard d'un citoyen européen demeure relativement rare, le motif évoqué ici surprend encore davantage. L'indésirable touriste s'est en effet vu refuser l'accès au territoire américain en raison d'une banale conversation Facebook. Privée, évidemment. 

"Travail au noir"
Selon les services de l'immigration, l'adolescente aurait volontairement caché ses intentions et comptait en réalité travailler en tant que fille au pair pendant quelques mois en échange d'un hébergement. Or, aux Etats-Unis, il est strictement interdit d'exercer toute activité rémunérée (ou assimilée) sans autorisation formelle. Le cas échéant, cette occupation s'apparente donc à du travail au noir avec, pour conséquence, un rapatriement immédiat. 

Echange de politesses
La conversation "délictueuse" consistait, selon les informations relayées par Rue89, en un échange de politesses entre la jeune fille et sa cousine d'outre-Atlantique. En remerciement du gîte et du couvert, elle aurait en effet tout simplement proposé ses services de baby-sitting. 

"Big Brother"

Selon le témoignage de cette "immigrée illégale", les douaniers suspicieux auraient exigé de consulter la correspondance Facebook établie avec ses contacts sur place afin de prouver sa bonne foi. Une phrase anodine évoquant la garde des enfants aurait ensuite suffi à confirmer la "culpabilité" de la jeune fille. L'anecdote risque en tout cas d'inspirer la rhétorique des défenseurs de la vie privée et autres détracteurs de "Big Brother"...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire