mercredi 15 juillet 2015

Une nouvelle technologie de contrôle des empreintes digitales détecte la consommation de drogues, de café ou de médicaments


Les services de police du West Yorkshireen d'Angleterre testent actuellement une nouvelle technologie de contrôle des empreintes digitales qui permet de détecter la consommation de caféine, d'une grande gamme de drogues illégales, mais aussi les traces de cosmétiques et d'autres substances. Ceci dans le but de créer un profil plus détaillé de chaque suspect.

La nouvelle technologie de contrôle des empreintes digitales est en phase de test, suite à une étude de la Sheffield Halam University, et elle pourra également identifier le sexe de la personne qui a commis le crime ou déterminer si elle souffre d'une pathologie particulière, comme le cancer, par exemple. Et tout cela en seulement quelques minutes.

Le dispositif recherche les informations à l'aide d'un laser couvert d'une composante chimique connue sous le nom de matrix. Cette substance déclenche une réaction et les particules recherchées peuvent être détectées en quelques secondes.

Une des responsables de la recherche, Simona Francese, affirme dans un artícle de The Times que la technologie de contrôle des empreintes digitales pourra être utilisée et distribuée en 2017, après une période de test.

"En testant les protocoles dans les scènes de crimes, nous devons compiler l'information utile essentielle aux recherches. Une fois que la technologie sera validée, lorsqu'un cas arrivera en justice, je serai appelée à la barre en tant que témoin expert. Mon témoignage devra alors s'appuyer sur des analyses fortes et transparentes.", explique-t-elle.

L'incroyable exactitude et variété des résultats

Les premiers tests réalisés à l'aide de cette nouvelle technologie ont confirmé que le scanner pouvait détecter la cocaïne, la caféine et certains produits de nettoyage. L'objectif à moyen terme est de pouvoir également détecter la présence d'une grande gamme de drogues illégales, ainsi que d'autres substances.

"L'objectif de cette recherche est de pouvoir établir un profil chimique (des suspects). Cela prend du temps d'affiner la technologie de façon à ce qu'elle détecte d'autres produits chimiques, mais nous nous en approchons... En tenant compte des substances avec lesquelles un suspect peut entrer en contact, le pourcentage de certitude de détermination du sexe est de 85%", précise Francese.


L'objectif des promoteurs de ce nouvel appareil de contrôle des empreintes digitales est que celui-ci devienne un outil précieux pour les enquêteurs sur les scènes de crimes. Ils aimeraient également que l'usage de cette technologie s'étende à d'autres pays, après avoir fait ses preuves dans le Royaume-Uni.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire