samedi 11 juillet 2015

Tsípras et Obama ont discuté par téléphone


(Note : La NSA détient toutes les photos, enregistrements, écoutes téléphoniques et bien plus sur tout le monde, des chantages compromettant pour Tsipras en échange d'un accord ? actuellement tous les médias chantent en choeur que le gouvernement a trahi les Grecs, est-il poussé à la démission?)

Une conversation téléphonique entre Tsípras et Obama a eu lieu avant le sommet des chefs de gouvernement des dix-neuf États membres de la zone euro à Bruxelles.

Le premier ministre grec, Aléxis Tsípras, a eu un entretien téléphonique mardi avec le président américain, Barack Obama, durant lequel il a fait une demande de prêt urgent au nom de la Grèce, rapporte l'agence Reuters.

Cependant, l'agence n'indique pas à qui exactement s'est adressé le premier ministre.
D'après les médias internationaux, M.Obama a souhaité, lors de l’entretien, une issue heureuse aux négociations entre le Premier ministre grec et ses partenaires européens.

Pendant le sommet de l'Eurogroupe ce mardi, le nouveau ministre grec des Finances, Euclide Tsakalotos, qui a remplacé Yanis Varoufakis, est venu sans aucune nouvelle proposition, sans aucun document écrit. Ce geste a provoqué la colère de nombreux responsables européens qui ont fixé un ultimatum à la Grèce en exigeant d'avoir des propositions de réformes "jeudi au plus tard" pour pouvoir trouver un accord d’ici dimanche.


Le gouvernement grec estime que le pays ne peut pas payer le montant de la dette qui atteint 312 milliards d'euros, soit 180 % du PIB. D'ailleurs, d'après les autorités, la Grèce n'est plus capable de supporter la politique d’austérité qui conduit à la pauvreté. Le pays a atteint 3 millions d'indigents et 1,5 millions de chômeurs pour une population totale de 11 millions d’habitants.

2 commentaires:

  1. Anonyme13.7.15

    Il faut se mettre à l'évidence que la Grèce ne peut tenir ses engagements, et la pression de l'E.U est insoutenable !!

    La Grèce doit prendre au sérieux qu'elle doit quitter l'Europe et se refaire avec ses propres moyens.
    Ses chances sont bien plus grandes que "l' Hara Kiri" Européen et sa dette escroc ...

    Une année dure de réorganisation, une nouvelle monnaie et leur avenir sera assurément meilleur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme13.7.15

      Oui en effet.
      Hier j'ai regardé un peu les médias menteurs ( parce que c'est comme cela qu'on doit les appeler maintenant ).
      L'invité ex ministre UMP venait à nous faire la morale que les créanciers ne sont pas méchants et que les gentils Grecs ne doivent surtout pas sortir de L'Europe sinon c'est un malheur pour eux.
      Si la Grèce sort, la monnaie satanique euro tombera et toute L'Europe, c'est pas splendide ça !!

      Supprimer