mercredi 29 juillet 2015

Amnesty accuse Israël de "crime de guerre"


Amnesty International a accusé mercredi Israël d'avoir commis "des crimes de guerres" en tuant "au moins 135 civils" en représailles à la capture d'un de ses soldats lors de la guerre de l'été 2014 dans la bande de Gaza.

"De nouvelles preuves montrent que les forces israéliennes ont perpétré des crimes de guerre en représailles à la capture d'un soldat (...) le caractère systématique et apparemment délibéré des attaques aériennes et terrestres sur Rafah qui ont tué au moins 135 civils pourraient également constituer un crime contre l'humanité", accuse l'ONG dans un rapport publié avec l'équipe de recherche londonienne Forensic Architecture. 

Israël "a mené une séries d'attaques disproportionnées et sans discrimination" sur la région de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, et "n'a pas mené d'enquête indépendante sur ces agissements", poursuit l'ONG. 


Le rapport "Black Friday: carnage à Rafah" se fonde sur "des centaines de photos et de vidéos, des images satellite et les témoignages de personnes ayant assisté aux événements", qui retracent le cours des attaques qui ont débuté le 1er août à Rafah.

1 commentaire:

  1. Anonyme30.7.15

    Amnesty International pourquoi n'en a-t-elle pas parlé avant ? oups ! nous allons voir les mêmes et on recommence

    RépondreSupprimer