lundi 15 juin 2015

LLW9 : la maitrise totale du flux magnétique



A l'issue de 10 ans de recherches et travaux sur l'énergie magnétique un jeune inventeur Français** vient d'aboutir à l'élaboration d'un système de production d'électricité dénommé "LLW9® ".

Ce dispositif transforme l'énergie cinétique libérée par un mécanisme magnéto-mécanique en électricité sans apport d'énergie classique telle que le pétrole ou autres énergies.
L'innovation technique de ce système réside dans la maitrise du flux magnétique grâce à un procédé novateur consistant à une inversion instantanée de polarité des aimants de forte puissance de type néodyme. Ce dispositif permet tous types d'actions sur ce convertisseur notamment : démarrer, accélérer, ralentir ou l'arrêter en toute sécurité en fonction de l'application et du rendement souhaité.


Cette nouvelle technologie comporte de nombreux avantages :

• Production d'électricité "propre"
• Autonomie énergétique
• Zéro émission de CO2
• Pas d'utilisation d'énergies fossiles telles que pétrole, gaz, charbon …
• Absence de danger
• Coût de production d'électricité très faible
• Pas de pollution atmosphérique, ni esthétique

Enfin, cette production d'énergie ne dépend ni du degré d'ensoleillement comme l'énergie solaire, ni de la force du vent comme les éoliennes.

Selon ses concepteurs, les applications de ce type d'énergie pourront être multiples et variées. Elles s'appliqueront à l'habitat et aux logements, au transport terrestre, naval ou aérien ainsi qu'à l'Industrie, l'Agronomie, la Santé et la Défense. Divers prototypes sont attendus à partir de 2016.
D'un point de vue théorique, les premiers essais du module originel se sont avérés très concluants et ce, malgré un cahier des charges contraignant. La finalisation pratique du prototype est prévue fin décembre avec pour objectif de démontrer l'hypothèse scientifique comme fonctionnelle notamment du point de vue industriel.

Le crowdfunding pour financer une innovation révolutionnaire :

Aujourd'hui cette invention 100% Française, issue de la région PACA, entame une 1ère levée de fonds de 250.000 euros via la plateforme Happy Capital ( ici ). Ce mode de financement permettra de développer la Start Up tout en gardant la main sur sa technologie. Cette levée de fond aura pour but :

• De finaliser les prototypes en fonctions des applications prioritaires telles qu'habitat et logement et ensuite transports.
• De faire l'acquisition d'outillages high-tech. 
• De faire réaliser de nombreuses mesures, tests et essais. Ceux-ci seront menés par des organismes tels que le CEA de Cadarache (Commissariat à l 'Energie Atomique).
• De mettre en place des collaborations avec des experts et des ingénieurs indépendants.

Pertinence et qualité des partenariats :

Le 1er partenariat a été co-signé avec l'institut IIDSRSI (Institut International pour le Soutien & le Développement à la Recherche Scientifique Innovante) situé sur le technopôle de Sophia Antipolis dans les Alpes Maritimes. L'institut intervient dans le cadre de recherche de levées de fonds auprès d'investisseurs privés ou mécènes, recherche de collaborations scientifiques et soutien dans la communication.

Le 2ème partenariat a été mis en place avec le groupe Espagnol IMA près de Barcelone au titre de leader européen dans la fabrication d'aimants permanents et applications Magnétiques. Pour LMW9, ces deux partenariats sont stratégiques dans la mesure où ils apportent les soutiens nécessaires au développement industriel du projet.

A ce jour, la Start up LMW9 n'a pas vocation à fabriquer de façon industrielle ou de gérer la distribution internationale de ces dispositifs. Sa mission est essentiellement la recherche et le développement pour pouvoir par la suite céder les licences auprès d'industriels ayant la compétence et l'ingénierie permettant sa fabrication.

Un prototype fonctionnel :

Michel Corréa, directeur de l'Institut IIDSRSI apportait quelques précisions sur un forum internet en 2014 : "Le prototype 001 du moteur LLW9 est parfaitement fonctionnel il est dans une configuration uniquement pour permettre et démontrer que la théorie physique développé par M. Luc besancon est bien réelle. Naturellement cette première configuration ne peut être développé pour des applications d'habitations individuelles ou de transport. C'est à quoi travail actuellement l'inventeur.

Le prototype 001 est d'un poids total de 480Kgs composé de 3 modules. 594 aimants néodymes puissants, d'une hauteur de 50cm, longueur 1,60m et 1,10 m de largeur. Développant un couple de 200 newtons m. La technologie de M. Besancon fait appel a une technologie mécanique avec arbres à cames et de 9 pistons. ( d'ou le chiffre 9 dans le nom du LLW9 )"


** Luc Besançon est le développeur et l’inventeur de la technologie LLW9. Il a une formation et une expérience de technicien en électronique navale, mécanique automobile et électromagnétique. Agé de 36 ans, il travaille depuis 9 ans dans le domaine des champs magnétiques et des aimants permanents. Il a élaboré des kits adaptables de motorisations électriques pour remplacer les moteurs thermiques sur les Kartings de location ou compétition. Il est concepteur d’un véhicule de loisir électrique à 3 roues (Electron) qui a des caractéristiques supérieures aux véhicules actuellement sur le marché.

2 commentaires:

  1. C''est une vaste escroquerie. Allez voir sur les autres forums divers qui en parlent. Le responsable du projet n'a jamais su répondre aux questions sur la source primaire d'énergie. Quand on lui demande, parfois il répond "force des aimants" (confondant force et énergie!!), soit il répond "ça vient de l'énergie cinétique" et quand on lui demande d'où vient l'énergie cinétique, il ne répond plus rien. Il esquive le débat en insultant son interlocuteur ou en balançant une citation à la mord-moi-le-n... Il n'y a que lui comme source d'information, il cite tout un tas de noms d'instituts ou d'entreprises soit disant partenaire, mais dés qu'on vérifie on s'aperçoit que c'est bidon.
    Il semble que le seul but de tout ça c'est d'escroquer des investisseurs sur les plateformes de crowdfunding, 250 000€ quand même!

    RépondreSupprimer
  2. J'ai un avis totalement diffèrent car le projet du générateur LLW9 existe bien développé sur la technopôle de Sophia Antipolis porté par une société du nom de Gekkoo Energy. En second lieu le responsable du projet n'a jamais fait de réponse à qui que ce soit, donc vous devez faire erreur sur la personne mis en cause dans votre commentaire. La startup Co développe 3 autres projets et c'est une équipe de 15 personnes. Donc rien de bidon si on se donne la peine de rencontrer le staff plutôt que de faire de grandes déclarations d'escroqueries qui n'est qu'un énième procès d'intention gratuit.

    RépondreSupprimer