lundi 15 juin 2015

LE CEO de CARTIER: 'Les riches voudront cacher leur richesse en raison de la montée des tensions entre les classes sociales'


Johann Rupert, le milliardaire sud-africain CEO de la Compagnie Financiere Richemont - qui englobe des marques de luxe telles que Cartier, IWC International Watch, Jaeger-LeCoultre, Montblanc, Piaget, Vacheron Constantin et Van Cleef & Arpels, a dit lundi que la perspective de la montée des tensions entre les riches et les pauvres l’empêchait de dormir la nuit.


« On ne peut pas avoir 0,1% de 0,1% s’accaparant toute la richesse », a déclaré Rupert au cours d’un discours donné à l’occasion du Financial Times Business of Luxury Summit, un sommet consacré au secteur du luxe à Monaco.

Le milliardaire, à la tête d’une fortune estimée à 7,5 milliards de dollars, s’attend à ce que les progrès technologiques produisent un chômage de masse. « Comment la société va-t-elle pouvoir gérer un chômage structurel, l'envie, et la guerre sociale ? Nous détruisons la classe moyenne et ce stade, et cela va nous affecter. C’est injuste. Et c’est ce qui m’empêche de dormir la nuit ».

Selon lui, les ventes de produits de luxe sont condamnées à baisser dans ce contexte de montée des tensions entre classes sociales, car les riches seront soucieux de dissimuler leur richesse. Il a ajouté:
Nous nous apprêtons à vivre un changement de société énorme. Faites-vous à cette idée. Et préparez-y vous ».


Rupert, dont le père a fait fortune avec le tabac Rembrandt Corp., est connu pour sa critique sociale et ses prévisions négatives concernant l'économie. Ayant passé une dizaine d’années à travailler comme banquier d’investissement, il se qualifie lui-même de « prostituée réformée »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire