mardi 30 juin 2015

Ce hangar oublié au cœur du Kazakhstan cachait des véhicules incroyables


En parcourant les plaines du Kazakhstan, un photographe a fait une découverte inattendue. Oubliées par tout le monde, deux navettes spatiales laissées à l'abandon depuis des décennies ont été retrouvées au sein d'un hangar désaffecté.


Ce hangar oublié au cœur du Kazakhstan cachait des véhicules incroyables par Gentside

En promenant son appareil photo au gré de ses promenades, le photographe russe et explorateur urbain Ralph Mirebs a fait récemment une découverte peu banale. 

Un souvenir de la Guerre Froide 

En explorant un hangar abandonné situé près du cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan, Ralph Mirebs a eu la surprise de retrouver deux navettes spatiales OK-MT laissées à l'abandon dans ce lieu depuis 20 ans. Appelé "Buran", ce prototype de navette spatiale construit du temps de la Guerre Froide fait partie des derniers vestiges du programme spatial russe débuté en 1974 et clos en 1993. 

Remplacées depuis par les navettes russes Soyouz, seul moyen actuel pour les astronautes russes d’atteindre la Station Spatiale Internationale, ces navettes fantômes qui semblent avoir été figées dans le temps, nous parlent d'une époque à présent révolue où la Russie et les États-Unis se livraient une course à l'espace sans merci. 

Une navette sans avenir  

Réponse de la Russie soviétique au programme spatial américain, la navette Buran à qui l'on promettait un bel avenir, a pourtant connu un triste destin. Après avoir réalisé un seul vol inhabité dans l’espace en 1988, celle-ci a ensuite été délaissée après l’éclatement de l’URSS en 1993 et l'arrêt du programme spatial. 

En 2002, l’effondrement du toit du hangar au Kazakhstan où se trouvaient les seuls exemplaires stockés, a définitivement mis fin aux rêves russes de conquête spatiale.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire