vendredi 15 mai 2015

Pour faire baisser le chômage Pôle Emploi veut radier massivement



Fin 2015 le déficit de l'Assurance Chômage devrait atteindre 25,9 milliards d'euros

(Pour bien comprendre pourquoi les caisses sont vides,  le versement patronal ne va plus au pole emploi mais À l'URSSAF lire ici   http://www.pole-emploi.fr )

L'une des conditions pour être inscrit à Pôle Emploi est toucher le chômage est de chercher activement du travail. Et il faut chercher car Pôle Emploi, en général, n'est pas vraiment sur le coup et ne vous propose rien. Mais faute de trouver, certains abandonnent la recherche et le gouvernement en a marre : les contrôles vont être renforcés et bon nombre d'inscrits qui ne cherchent pas effectivement du travail vont être radiés. Et le chômage va, par magie, baisser !


Trois étapes avant la radiation de Pôle Emploi

Les chômeurs qui ne cherchent pas effectivement du travail commencent à peser sur les caisses de l'Etat... et en plus ils sont nombreux puisqu'il n'y a pas de travail en France. Alors le gouvernement a décidé d'agir.

A partir du mois d'août 2015 les contrôles seront renforcés dans la lignée de l'expérimentation menée par le gouvernement dans trois régions françaises. Les chômeurs soupçonnés de profiter du système vont devoir passer par trois étapes et risquent de se faire radier.

Au programme : un questionnaire puis un entretien téléphonique. Si besoin un "processus de redynamisation" sera mis en place pour le chômeur en question et si rien ne change alors ce sera la radiation.

Pôle Emploi craint... pour ses agents

L'idée est bonne et même juste : si on ne cherche pas du travail on n'a pas le droit au chômage (et ce même s'il n'y a pas de travail là où l'on habite). Mais ceux qui risquent de faire les frais de cette réforme sont les conseillers de Pôle Emploi qui vont devoir radier les chômeurs.

Pôle Emploi compte donc préparer aux foudres des radiés les 200 conseillers qui seront en charge de la chose en leur donnant des stages de sensibilisation aux "situations d'agression"... et en leur donnant la charge de chômeurs n'habitant pas dans leur commune (afin d'éviter des rétorsions dans la vie quotidienne...)

Là où ça va coincer...

Radier les chômeurs, c'est une solution... surtout pour redresser la courbe du chômage et faire croire aux Français que la situation de l'emploi va mieux : moins d'inscrits, moins de chômeurs donc moins de chômage... magique, mais c'est un pur enfumage.

Mais le problème est que les agents de Pôle Emploi n'auront aucun objectif : ni en "nombre de contrôles" et surtout pas en "nombre de radiations". Autant dire que s'ils ne font rien personne n'ira leur taper sur les doigts.


Alors, qui va gagner ? Pôle Emploi ou l'empathie humaine ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire