jeudi 14 mai 2015

BitTorrent lance l'application de chat anonyme Bleep


Annoncée il y a un an par BitTorrent, Bleep, une messagerie instantanée sécurisée est désormais disponible. Elle sera bien plus efficace que Facebook Messenger pour garder vos conversations secrètes aux yeux des instances gouvernementales.

video

Bleep est disponible depuis hier sur Android, iOS et Windows Phone.

Bleep a été développé par la société BitTorrent, connue pour son protocole de téléchargement du même nom. Il met l'accent sur la sécurité et l'anonymat.

«Des services se sont créés, puis ont disparu. Certains ont connu des failles qui ont été corrigées. Dans de nombreux cas, les utilisateurs ont eu le sentiment que leur intimité avait été violée.» C'est ce constat qui a poussé la société BitTorrent, plus connue pour son protocole et ses logiciels de téléchargement, à lancer Bleep. BitTorrent s'interroge sur «le coût social des technologies qui nous rapprochent», et estime que «votre identité ne devrait pas être l'un de ces coûts.» Il s'agit d'une étape importante pour la société, qui cherche à relancer son activité.

Bleep est proposée depuis mardi sur Android, iOS et Windows Phone. Elle sera bientôt disponible en France. Pour l'utiliser, nul besoin de renseigner son vrai nom ou une adresse e-mail. Bleep se contente d'un pseudo. L'utilisateur se voit ensuite attribuer un code QR et une clé secrète (une série de chiffre et de lettres) qu'il peut communiquer à ses amis. Il peut aussi laisser Bleep accéder à son carnet d'adresses, afin d'inviter facilement ses proches à utiliser l'application.

Pas de stockage des données

Les messages échangés sur Bleep sont chiffrés et ne sont pas conservés dans le cloud. Cela veut dire que Bleep ne stocke pas les conversations de ses utilisateurs sur ses serveurs, comme le font la plupart des services de messagerie. Elles sont archivées directement sur les téléphones. Bleep utilise la technologie P2P, ou «peer to peer», bien connue de ceux qui téléchargent sur BitTorrent. Elle permet à deux internautes de s'échanger directement des données sans passer par un serveur. On peut également téléphoner sur Bleep en «peer to peer».

Pour ceux qui ne veulent laisser absolument aucune trace, Bleep dispose d'un mode «Whisper» (chuchoter). Dans ce mode, le nom de l'interlocuteur est masqué, et les messages envoyés disparaissent 25 secondes après avoir été lus.

L'anti-Snapchat

Bleep a pensé aux petits malins qui se tiendront prêts à faire une capture d'écran des messages reçus en mode Whisper. C'est ce que font les utilisateurs de Snapchat pour sauvegarder des photos que leur amis voulaient éphémères. Comme le pseudo du destinataire n'est pas affiché, impossible de lui attribuer des paroles compromettantes. Il est possible de faire apparaître le nom de la personne à laquelle on s'adresse, mais la conversation est alors floutée. «On peut faire une capture d'écran de la conversation ou du nom de l'émetteur, mais pas les deux», explique BitTorrent.

Bleep se pose en contre-modèle de Snapchat, Whisper et Secret, des applications qui n'ont pas tenu leurs promesses d'anonymat et d'éphémérité. Face aux controverses à répétition, Secret a même dû mettre la clé sous la porte. Certes, Bleep est moins riche en emojis que des applications de messagerie comme Messenger ou WhatsApp, mais il offre des garanties en matière de données personnelles et de vie privée largement supérieures.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire