mardi 14 avril 2015

Quand Valls se félicitait de l'encadrement par la Justice des écoutes (mais ça, c'était avant)


Les députés ont entamé, ce lundi 13 avril, l'examen du projet de loi sur le renseignement que Manuel Valls est venu lui-même leur présenter. Le contenu du texte inquiète au plus haut niveau: du défenseur des Droits qui a exprimé ses "réserves" sur le projet, au commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe pour qui "ce n’est pas en réduisant nos libertés que nous augmentons notre sécurité". Dans son discours, le Premier ministre a contesté les craintes des défenseurs des libertés publiques.



Pourtant, en mars 2013, Manuel Valls, alors ministre de l'Intérieur, se félicitait d'une disposition qui risque de disparaître, si le projet de loi est voté en l'état: l'encadrement par la Justice qui permettait, selon lui, de limiter les abus en matière de surveillance et d'écoute.

"Ce qui est vrai, c'est qu'il y a un travail de renseignement de la Direction centrale du renseignement intérieur, de la police, de la gendarmerie. Ce travail permet surtout de lutter contre la criminalité organisée, les trafiquants de drogue et évidemment le terrorisme. Mais c'est très encadré, fort heureusement. Nous sommes dans une démocratie où le droit prime... et ce travail de renseignement... car il y a eu des abus par le passé.... ce travail de renseignement est encadré par la Justice", déclarait Manuel Valls sur le plateau de C à vous, sur France 5.

Deux ans plus tard, le Premier ministre demande aux parlementaires que les opérations de surveillance ne soient plus soumises à l'autorisation préalable d'un juge. Un garde-fou qu'il estimait "fort heureusement" indispensable quand il était ministre de l'Intérieur. La preuve en images dans notre rendez-vous vidéo ci-dessus.

Source : http://www.huffingtonpost.fr

2 commentaires:

  1. Anonyme15.4.15

    De toute façon dans un monde de merde il ne peut y avoir que des idées de merde et les gens qui vont avec, mais ça n’a plus trop d’importance : ce monde est condamné .
    Il est condamné parce qu’il suffit de voir l’obéissance crasse des politiques à suivre un agenda « occulte » (qui ne l’est plus..) de groupes de pouvoirs ou « cabales » dont l’idéologie n’a rien de nouveau et qui pourtant tels des demeurés persistent à vouloir l’appliquer, quand on voit les chemtrails et toute cette merdasse sociétale cela confine au grand guignol, mais au grand guignol pathologique et lamentable. L’insistance et la quasi sytématisation de cette ou ces élites occultes à vouloir absolument appliquer leur « agenda » révèlent cet absolutisme propre aux sectes, au fanatisme, on comprend mieux pourquoi le mirroir de ce qui les habitent soit ainsi projetés à travers leurs doubles de pacotilles et néanmoins aussi maléfiques tels les Al quaïda et autres mouvances révélatrices de leurs pensées putrides. En fait la mort les habitent de l’alpha à l’oméga, parce qu’ils ne peuvent envisager que le futur, leur futur, leur échapppe d’où cet effroi qui guident leur volonté insensée de garder le contrôle à tout prix, se faisant ils oublient qu’ils font partie de l’équation. Dans une dimensionnalité finie, la Terre ne pourra contenir ad vitam aeternam ce paradigme, cette manière d’être dans ce monde, que l’élite où les élites puissent simplement penser qu’elle pourront s’en sortir au travers de ce décor en trompe l’oeil qu’est le transhumanisme, montre la terreur qui les guident, ils n’ont pas encore compris qu’ils sont finis ? comme nous du reste, mais bon, si cela les rassurent ils peuvent continuer d’y croire, ça ne mange pas de pain, comme on dit...

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme16.4.15

    quand il était ministre de l'intérieur il a autorisé les épandages aériens chimiques clandestins, il a laissé les avions de l'OTAN survoler notre territoire, mais il n'est pas le seul , l'Aviation Civile, Météo France, la Police, la Gendarmerie qui ne font pas leur travail, tous les directeurs de télévision (Pernaut, Dhéliat, Bodin, Laborde) qui sont au courant et qui n'hésitent pas à nous dire : "voile nuageux sans conséquence" avec un demi-sourire, Bourdin, Médiapart, etc. (dont j'ai des réponses ou pas suite à mes lettres recommandées) sont complices et sont passibles de prison à vie et de lourdes indemnisations (pour faire le décompte de toutes les personnes qui sont mortes subitement, de problèmes respiratoires, de cancers, d'Alzheimer, etc. ce sera un gros travail...), également ont été créées des usines en France de produits chimiques qui sont destinées à remplir ces avions, je ne parle même pas des containers de produits inconnus (virus, entérobactéries, streptomyces, serratia marcescens, virus et moisissures toxiques, pseudomonas aeruginosa, virus de grippe porcine et aviaire (quelle grippe cet hiver ! bizarre, elle a été costaud cette année pour tuer un maximum de gens, toute la France y est passée, combien de morts ?) maladie des morgellons, et tant d'autres joyeusetés que les US nous ont concoctés, certains containers ne sont pas inspectés car secret défense)
    inondez le 1er ministre de lettres en lui donnant les textes de lois article 223-6, 223-7, 421-2, 421-4, tout citoyen ayant eu connaissance de la préparation ou de la commission d'un crime, d'un crime de génocide ou contre l'humanité se doit de le dénoncer sans délai aux autorités compétentes
    selon ces mêmes textes, les autorités saisies sont contraintes d'enquêter sur les faits dénoncés.
    mais aurez-vous le courage ?
    car vous aussi, sans rien faire, vous êtes condamnables car dans le texte de loi 223-6, quiconque pouvant empêcher soit un crime, soit un délit contre l'intégrité corporelle de la personne s'abstient de le faire est puni de 5 ans d'emprisonnement et de 75000 euros d'amende
    alors au boulot maintenant au lieu de ne rien faire

    RépondreSupprimer