mercredi 15 avril 2015

La "menace russe", source de profits pour les fabricants d’armes US selon Ron Paul


Les nouvelles "menaces" rapportent des milliards aux producteurs d'armes et aux centres d'analyse payés pour faire de la propagande militaire, estime l'homme politique américain Ron Paul.

Les élites américaines ont inventé la "menace russe" pour s'enrichir grâce aux dépenses militaires de l'Etat, a déclaré l'homme politique américain Ron Paul dans un article publié par CNBC

"Le militarisme et les dépenses militaires prennent de l'ampleur partout dans le monde et la propagande d'une nouvelle guerre froide est très profitable", a indiqué M.Paul. 

L'Allemagne a annoncé la semaine dernière l'achat de 100 chars Leopard, augmentant son parc national de 45%. Cela coûtera près de 500.000 millions de dollars au gouvernement allemand qui affirme en avoir besoin pour "répondre à la nouvelle avancée de la Russie dans la région". "Peu importe que la Russie n'a envahi ni menacé aucun pays de la région, sans parler d'un Etat-membre de l'Otan", ajouté l'expert. 

Les Etats-Unis ont quant à eux décidé de réactiver une base capable de résister à une attaque nucléaire et datant de l'époque de la Guerre froide. Le Pentagone a dépensé un milliard de dollars pour reconstruire cette base enfouie sous les Monts Cheyenne, à Colorado Springs (Colorado). La société Raytheon est le maître d'œuvre des travaux. La même société finance de nombreux centres d'analyse comme l'Institute for the Study of War, qui s'occupe de la propagande militaire. 

L'Otan, qui aurait dû être dissoute après la fin de la Guerre froide, renforce aussi son potentiel. L'Alliance entend débloquer plus d'un milliard de dollars pour son nouveau quartier-général à Bruxelles. Le coût de ce projet, qui sera réalisé d'ici 2016, a initialement été deux fois moins important. "Rien d'étonnant à ce que les bureaucrates et généraux otaniens nous racontent sans cesse des histoires terrifiantes sur la nouvelle menace russe. Ils doivent justifier leurs projets d'élargissement", estime M.Paul. 

Selon lui, ce ne sont pas les Russes qui sont l'ennemi numéro un des gouvernements et fabriquants d'armes, mais les contribuables, la classe moyenne et l'industrie. "Chaque dollar ou euro dépensé pour contrer une menace inventée, est un dollar ou euro retiré du secteur réel de l'économie. Cet argent est volé aux petites entreprises, il ne servira pas à financer les innovations ou à vaincre une maladie ou à aider les pauvres", note Ron Paul. 

"Le mythe de l'utilité des dépenses militaires pour l'économie est l'un des mythes les plus dangereux et répandus. Ces dépenses ne profitent qu'aux élites. Les représentants des élites craignent le rétablissement de la paix qui réduira leurs revenus. Ils cherchent donc à saper l'entente avec l'Iran et le rapprochement avec Cuba et continuent à dénoncer "une nouvelle menace rouge" émanant de Moscou. 


"Nous ne devons pas croire leurs mensonges", conclut Ron Paul.

2 commentaires:

  1. Anonyme15.4.15

    " les contribuables, la classe moyenne qui sont l'ennemi numéro un des gouvernements et fabriquant d'armes, " mais tout le monde joue le jeux, surtout nous, les "victimes" volontaires. Pas tout à fais tout le monde car Ron Paul et quelques autres, ceux qui les publient, ceux qui le lisent essayent de briser ce cercle vicieux. La majorité sont toujours des "victimes volontaires" et cela devient très très inquiétant. Lisez plutôt :

    « Les hommes continuent de s’armer. Ils n’ont aucun sens de la mesure, de l’exigence de vie future. C’est une course effrénée à l’armement et ce qui va avec : la destruction de la Planète par l’exploitation éhontée des matériaux de fabrication. L’armement est l’industrie la plus polluante qui soit par son effet à long terme sur les populations.
    Il est scandaleux que, pour assoir leur leadership, on en vienne à une politique au jour le jour, uniquement basée sur la compétition en armement et non sur la vie de l’humanité, les perspectives de survie de la Terre incluant la mort du plus grand nombre d’hommes. Non, on persiste à se surarmer, à vendre des armes et à se préparer à la guerre « totale ».
    Les hommes avaient les moyens de stopper cela, ils n’ont rien fait et la surenchère ira jusqu’au bout : un déferlement de feu, de violence pour ne rien gagner. » Clefsdufutur-15.04.2015-

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme16.4.15

    il n'y a qu'un pays qui depuis des décennies a fait toutes les guerres et que font tous les autres pour arrêter cela ? et surtout que font les 7 milliards d'individus pour empêcher cela ? rien ils continuent à aller travailler comme si de rien n'était, comme des spectateurs et acteurs zombifiés, notre Créateur doit prendre une décision en ce moment , qu'il protège tous les animaux, poissons, insectes, etc, ou ce qu'il en reste, également toutes les plantes, toute la nature et rayer définitivement tout humain sur cette terre, Satan a eu ce qu'il voulait pendant des décennies, avec des dégénérés qui sont à la tête de ce monde, les peuples ont été esclaves et consentants à part une minorité, alors maintenant le Créateur doit agir

    RépondreSupprimer