mardi 14 avril 2015

Comment une mère a guéri l’eczéma de sa fille avec une alimentation crue


Maya souffrait d’une forme sévère d’eczéma depuis qu’elle était bébé. À un an, l’eczéma s’est caractérisé par une peau squameuse, rouge et écaillée sur tout le corps de Maya, ce qui a forcé sa mère à avoir recours à un traitement pour l’eczéma recommandé en médecine traditionnelle, la crème stéroïde.

Le pédiatre de Maya lui avait également donné des conseils sur les suppléments alimentaires et lui avait recommandé de retirer le lait de vache de son régime et de le remplacer par du lait de chèvre (environ 15% des nourrissons  présentent une allergie aux protéines de lait de vache, avec des réactions allergiques communes de la peau). Après avoir fait cela, la mère de Maya a remarqué que la recommandation avait fonctionné, mais seulement pendant un moment.

Il n’a pas fallu longtemps avant que Maya commence à avoir des rhumes chroniques, un effet secondaire lié à la crème aux stéroïdes selon sa mère. Les crèmes aux stéroïdes ont une grande capacité à pénétrer dans la peau, ce qui peut créer un ralentissement de la circulation sanguine et détruire les cellules qui assurent une immunité protectrice contre les agents pathogènes. La mère de Maya craignait que la crème ne fasse que camoufler le problème, plutôt que de résoudre la cause profonde du problème.

L’eczéma de Maya a fait un retour fracassant à l’âge de 4 ans, et sa mère pris la décision de ne plus utiliser de crème aux stéroïdes et a eu recours à la naturopathie. Elle a épuré le régime alimentaire de Maya en éliminant progressivement le lait, le gluten et les sucres raffinés; une tactique qui se révéla efficace puisque l’eczéma de sa fille disparaissait à vue d’œil.

Mais lorsque Maya a eu 7 ans, son eczéma est revenu pire qu’avant. Cependant cette fois là, on a remarqué que Maya souffrait également d’un problème de candidose et de parasites. Désespérée, sa mère a une fois de plus fait du ménage dans son régime alimentaire mais cette fois-là elle a éliminé la viande, les œufs et le sucre. Mais ses efforts n’ont mené à rien car les symptômes semblaient s’aggraver.

Après des mois à jongler avec l’alimentation de Maya, sa maladie était flagrante malgré tous ses efforts pour la débarrasser de sa candidose. Elle perdait rapidement du poids, une chose que sa mère a attribué à l’incapacité de son intestin à absorber les nutriments. C’est à ce moment là qu’elle a envisagé de remettre Maya sous médicaments par crainte de perdre sa fille.

Une ultime tentative pour sauver sa fille

La mère de Maya avait essayé d’intégrer tout ce à quoi elle avait pensé, et l’état de sa fille ne s’améliorait pas. Et juste avant de décider de remettre Maya sous médicaments, elle a rencontré une communauté végétarienne sur Instagram qui a diffusé des informations sur un type de régime crudivore se montrant efficace dans le traitement contre la candidose.

Bien que cela semblait ‘absurde’ pour la mère de Maya, elle était arrivé à un point ou elle n’avait pas d’autre choix. Donc elle a fait testé régime aux bananes pendant 10 jours avant de le donner à Maya, et elle a remarqué qu’elle était en pleine forme en suivant ce régime. Elle a immédiatement mis sa famille sous un régime alimentaire se composant principalement de fruits, de légumes feuilles et de lipides sains tels que les avocats, les noix et les graines.

Au cours des derniers six mois qui ont suivi, la peau de Maya s’était complètement éclaircie grâce au régime crudivore, avec seulement quelques minuscules taches sèches restantes sur sa peau.
Maya a enfin retrouvé la paix, et sa famille a également ressenti les bienfaits de ce régime spécifique.
Aujourd’hui elle et sa famille sont heureux, en bonne santé et parcourent le monde en filmant des documentaires de leurs expériences à travers leur chaîne YouTube, deHappy.



Les smoothies ont une grande place dans l’alimentation de la famille de Maya.


Le régime crudivore a changé la qualité de vie de Maya.


Maya avec ses frères pendant des vacances en famille.

Est-ce qu’une alimentation végétarienne est le chemin à suivre?
Bien qu’il n’y ait une unanimité définitive quant à savoir si oui ou non un régime alimentaire végétarien comportant des aliments sains et non transformés est le mode de vie alimentaire le plus bénéfique, de nombreux médecins ont commencé à reconnaître les avantages d’un tel régime sur la santé.

Après avoir examiné des données sur 87 études publiées en 2006, les auteurs Berkow et Barnard ont consigné dans dans Nutrition Reviews qu’un régime végétalien ou végétarien est très efficace pour la perte de poids. Ils ont également constaté que les populations végétariennes ont de faibles taux de maladies cardiaques, d’hypertension artérielle, de diabète et d’obésité. En outre, l’examen indique que la perte de poids chez les végétariens ne dépend pas de l’exercice physique et qu’ils perdent environ 450 grammes par semaine.

Une autre étude a révélé que les régimes végétariens sont riches en nutriments, concordent avec les recommandations en matière de nutrition, et pourraient être recommandés pour la gestion du poids sans compromettre la qualité de l’alimentation.

Les études sur la santé « Adventist Health Studies » ont constaté que les végétariens ont environ deux fois moins de risques de développer un diabète que les non-végétariens.

En 2008, Vang et al ont déclaré que les non-végétariens étaient 74% plus susceptibles de développer le diabète sur une période de 17 ans par rapport aux végétariens.

La seule façon de savoir si oui ou non un régime alimentaire plus végétarien est bon pour vous est de l’essayer. Pour commencer, réduisez progressivement la consommation de viande, ainsi que les rations de sous-produits animaliers en les limitant à quatre jours max par semaine. Essayez de changer votre petit-déjeuner traditionnel par un smoothie. Ou si vous aimez vraiment les oeufs au petit déjeuner, essayez de les manger avec certains légumes sautés comme les épinards ou le chou frisé. Analysez comment vous vous sentez après avoir fait ces petits changements, et si vous remarquez un regain d’énergie, commencez ensuite faites diverses recettes à base de plantes dans votre alimentation.

Réduire la consommation de viande et les produits laitiers seulement de quelques jours par semaine sera non seulement bénéfique pour votre santé, mais cela aura également un impact écologique, positif et massif sur notre Planète. Essayez et dites en commentaire ci-dessous comment cela a changé votre vie!


2 commentaires:

  1. Anonyme16.4.15

    les produits laitiers doivent être totalement supprimés car le lait d'aujourd'hui contient des antibiotiques, des hormones de croissance, etc. de plus le lait est fait pour le veau pas pour l'humain, également supprimer le pain (blé) et là déjà beaucoup d'allergies soi-disant provenant des pollens et autres vont disparaître, par contre beaucoup de végétariens mangent des fromages et sont souvent perclus de rhumatismes, le soja a été considéré comme toxique par les asiatiques jusqu'à la fin du XIX° siècle, ce n'est qu'à partir du XX° siècle qu'il fut consommé, car on découvrit que la fermentation détruisait presque totalement ses facteurs toxiques à savoir :
    facteur d'agrégabilité plaquettaire,
    facteur antithyroïdien aussi facteur anti-croissance,
    facteur anti-trypsinogène toxique pour le pancréas également anti-croissance,
    grande richesse en acide phytique inhibant l'absorption des minéraux et des oligo-éléments en particulier le zinc,
    et enfin action stéatogène (dépôts d'acides gras) au niveau hépatique
    la cuisson à haute température détruit en grande partie ces 5 problèmes
    le soja cuit peut-être intéressant pour varier les menus mais sa consommation doit rester modérée chez la femme enceinte car de part sa teneur élevée en phyto-oestrogènes, il multiplie par 5 les risques d'anomalie du pénis chez le bébé lorsque la mère a usé largement du soja pendant la grossesse.
    un bébé nourri exlusivement au lait de soja reçoit l'équivalent en oestrogènes (en se basant sur le poids du corps) d'au moins 5 pilules contraceptives par jour, le plasma des enfants nourris au lait maternisé à base de soja contient 13000 à 22000 fois plus d'oestradiol que le plasma des enfants nourris au lait de vache maternisé, d'où grande prudence
    voir le 3ème symposium international sur le soja de Sally FALLON
    donc soja oui de temps en temps et pas de soja cru

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme19.4.15

    végétarienne je mange de la viande végétale (végan) et je me porte a merveille, je dors comme un bébé,je suis apaisée et en excellente forme alors qu'avant non
    par contre je suis allergique au soja 'surtout au lait) donc je prends du lait d'amande

    RépondreSupprimer