mercredi 22 avril 2015

Attentats déjoués à Paris: le coup de pouce incroyable du destin au gouvernement


N’est-ce pas un coup de pouce incroyable qui tombe au bon moment pour le gouvernement? Le plan vigipirate s’enlise avec un coût faramineux, les hommes mis en place sont exténués et ne cachent plus leur raz-le-bol de la situation (voir article d’hier), la situation devient explosive, sans parler des sentiments vis-à-vis d’une éventuelle cathophobie de la part du gouvernement qui se multiplient sur les réseaux sociaux. Et là! Coup de pouce du destin, un homme arrêté et suspecté d’avoir préparé des attentats contre des églises, Cela relance l’utilité du plan vigipirate, rehausse un peu la tension des citoyens quand à leur sécurité, remotive les CRS et les militaires. Quelle coïncidence non? Une affaire qui tombe vraiment à pic…
Un attentat «imminent» a été déjoué par hasard dimanche. Le suspect serait impliqué dans la mort d’une professeure de fitness, dimanche matin, à la ville de "Villejuif "(Étrange Non). 

« Un attentat terroriste a été déjoué dimanche matin. » En convoquant un point presse imprévu, ce mercredi peu après 9h30, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a confirmé les informations diffusées par M6 et RTL.

« Dimanche matin à Paris, la police a découvert un arsenal composé d’armes de guerre. Une documentation fournie a également été découverte, établissant sans ambiguïté que l’individu projetait la commission imminente d’un attentat. Le suspect a été immédiatement placé en garde à vue », a expliqué le ministre, précisant que l’homme visait « vraisemblablement une ou deux églises ».

Intercepté par hasard

La découverte de la police a connu un départ singulier. Dimanche à 8h50, un homme appelle le Samu. Il est sur un trottoir dans une rue du XIIIe arrondissement, une balle dans la jambe, et perd beaucoup de sang. Les explications de cet étudiant en informatique franco-algérien âgé de 24 ans, sont étonnantes : il dit avoir été victime d’une tentative de racket.

Son explication est si confuse que les policiers suivent les traces de sang jusqu’à sa voiture. Ils découvrent à l’intérieur un fusil d’assaut de type Kalachnikov, un pistolet Sig-Sauer, qui s’avérera avoir été déclaré volé par un agent des forces de l’ordre, et plusieurs brassards de police.


Article complet sur Francetvinfo.fr   Publié sur http://lesmoutonsenrages.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire