mardi 17 mars 2015

UN SÉNATEUR JAMAIS PRÉSENT TOUCHERA PLUS DE 7200 EUROS NET PAR MOIS



Le président du Sénat, Gérard Larcher, a annoncé que la Chambre Haute envisage de pénaliser les sénateurs absentéistes en leur infligeant des retenues sur leurs indemnités. Une mesure allant dans le bon sens, mais encore loin du compte.



[T]out parlementaire qui sera absent, au cours d’un même trimestre, à plus de la moitié des votes solennels, ou des réunions de commission, ou des séances de questions au gouvernement (convoquées une fois toutes les deux semaines), verra son indemnité de fonction amputée de moitié. Soit une perte sèche de 700 euros par mois.

Le Sénat s’est voulu encore plus sévère avec les récidivistes qui « sèchent » purement et simplement tous les travaux de la haute assemblée. Si l’absence d’un parlementaire atteint la moitié des trois catégories citées précédemment, la sanction entraînera la suppression de la totalité de l’indemnité de fonction (1400€/mois) et de 50% de l’Indemnité représentative de frais de mandat (IRFM, soit 3000€/mois).

Résultat des courses: les sénateurs les moins assidus pourraient perdre jusqu’à 4400€ d’avantages financiers par mois[.]

La rémunération d’un sénateur étant de 11 628,90 euros net par mois, une retenue de 4400 euros signifierait qu’un sénateur jamais présent continuerait à toucher 7228,90 euros par mois.

Et pour toucher l’intégralité de leurs indemnité, il leur suffirait de ne pas être absent à la moitié des votes solennels, réunions de commission et séances de questions au gouvernement.

Question rhétorique : dans quelle entreprise serait-il possible à un salarié de ne respecter qu’une grosse moitié de la durée prévue par son contrat de travail et quand même toucher l’intégralité de son salaire ?

***

Si le cas des « sénateurs-fantômes » est minoritaire, il concerne quand même une trentaine d’entre eux, soit près de 10 % :

2 commentaires:

  1. Anonyme19.3.15

    qu'ils en profitent encore un peu, saisie de tous leurs biens, le peuple y veillera, nous allons avoir du travail pendant des années pour aller récupérer tout ce que l'on nous a pris par contre nous allons leur trouver du travail à tous ces voyous...

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme20.3.15

    Et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles. Un monde parfait où la fraude, la misère matérielle et morale, la guerre et tout le bataclan règnent en maîtres.
    11 628,90 net pour faire acte de présence, et seulement 7228,90 si absent. Il y a juste une majorité de la population active, qui elle, doit se lever tous les matins, se taper les transports en commun ou les bouchons pour 1/7 ième de cette somme.
    A part ça rien à signaler. Ce n'est qu'un point de détail.
    VOX POPULI, VOX DEI. Que ces gros messieurs dégoulinants de suffisance en profitent, il n'est pas loin le temps où la voix du peuple ne s'exprimera plus par les urnes, et leur concept de dés pipés.

    RépondreSupprimer