mardi 10 mars 2015

Le dentifrice décrypté


Décryptons ensemble les ingrédients des produits du quotidien dont il vaudrait mieux se passer.

Aujourd’hui, le dentifrice :

Aqua, hydrated silica, glycerin, sorbitol, PVM/MA copolymer, sodium lauryl sulfate, aroma, cellulose gum, sodium hydroxide, sodium fluoride, carageenan, triclosan , sodium saccharin, mica, limonene, CI 42090, CI 77891. Contient du Fluorure de sodium.


Liste non exhaustive des ingrédients néfastes dans ce produit :

– Hydrated silica : acide silicique. C’est un agent abrasif censé nettoyer l’émail. Cependant, à partir d’une certaine dose, il peut accentuer l’usure des dents. Étant le 2e ingrédient le plus présent dans ce produit, le risque d’usure est élevé.

– Glycerin : aussi appelé glycérol. Additif de synthèse ayant un léger goût sucré. Propriétés laxatives, risques de nausées et de migraines.

– Sorbitol : édulcorant pouvant provenir du maïs transgénique. Risques de diarrhées.

– PVM/MA copolymer : PolyVinyl Methyl ether et Anhydride maléique. Très difficile de décrypter cet ingrédient. Potentiellement dangereux. Méfiance.

– Sodium lauryl sulfate : agent moussant, dégraissant et très irritant. Toxicité reconnue, risque de cancer et baisse de la fertilité masculine.

– Aroma : arômes chimiques. Exhausteur de goût étant très probablement du glutamate monosodique. Risque de cancer, neurotoxique.

– Cellulose gum : aussi appelé carboxymethylcellulose. C’est un épaississant et liant chimique. Risque de cancer.

– Sodium hydroxide : également appelé soude caustique. Correcteur d’acidité chimique aussi utilisé pour déboucher vos canalisations (sans blague). Risque de vomissements et de problème pulmonaire.

– Sodium fluoride : neurotoxique, risque de nausées, de vomissements. Néfaste pour les os, l’émail, la peau. Irritant.

– Carageenan : épaississant provenant d’algues chauffées et traitées à l’acide. Risque d’allergies, de cancer.

– Triclosan : conservateur. C’est un perturbateur endocrinien avéré. Risque de cancer. Résistance microbienne.

– Sodium saccharine : édulcorant artificiel. Très fort pouvoir sucrant. Risque de cancer.

– CI 42090 : additif portant le nom de « Bleu brillant » et ayant pour code « E133″. C’est un colorant de synthèse. Risque d’hyperactivité, d’insomnies, de cancer.

– CI 77891 : aussi appelé dioxyde de titane. C’est un colorant blanc. Encore en étude mais probables risques de cancer.

Conclusion :
En me lançant dans cette analyse, je savais pertinemment que je trouverais des ingrédients nocifs.
Mais honnêtement, pas en si grande quantité. Entre le chewing-gum et le dentifrice, on s’expose déjà à énormément de risques graves pour notre santé, à savoir que le tout s’accumulera au fil de nos journées, de notre vie…

En résumé : des additifs chimiques très nombreux. Des ingrédients fortement controversés dans la sphère publique et utilisés avec récurrence (fluor, triclosan, etc.).

Finalement, ce n’est pas étonnant que nos dents deviennent blanches après un brossage, étant donné le nombre de produits corrosifs qui agissent sur notre émail, on pouvait facilement imaginer que cette blancheur cachait une réalité bien moins lumineuse…

Le décryptage ayant été fait sur une marque bien précise, ne pensez pas qu’il n’est pas valable pour toutes les autres présentes en grandes surfaces, car ces ingrédients reviennent en permanence sur les étiquettes.


Pour éviter ce type de produit, prenez le soin de sélectionner des dentifrices biologiques et sans fluor.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire