vendredi 27 mars 2015

Il y a 70 ans, un court-métrage sur nos vies actuelles.


On fera des postes de poches, grands comme une lampe électrique. Plus besoin d'acheter un journal, on se branchera sur l'émission d'information, ou sur l'éditorial politique, ou sur la chronique de mode, ou sur le compte-rendu sportif, voire même sur un problème de mots croisés
Les ministres de demain, au lieu d'être choisis pour leur valeur, leur intelligence, leur dévouement à la cause publique, seront choisis pour la séduction de leur sourire, et le velouté de leurs yeux
Nous sommes en 1947. Petit à petit, les télévisions commencent à envahir les foyers. Mais qui aurait pu imaginer qu'un film pouvait imaginer nos vies en 2015? Mieux encore, ce court-métrage troublant, sorti des archives de l'INA (Institut national de l'audiovisuel), anticipe avec une incroyable justesse les technologies actuelles. Il a été inspiré par l'écrivain français René Barjavel, connu pour ses romans d'anticipation.  Il y a 60 ans, les smartphone existaient déjà…
Comment imaginait-on les technologies futurs en 1947 ?

Un film qui fait sourire quand on compare à nos modes de vie actuels. Pourtant cette vision n’était pas toujours si loin de la réalité. Par exemple, on imaginait déjà des journaux et des émissions à la carte sur des appareils portables et personnels…




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire