samedi 14 mars 2015

LA SECURITE ALIMENTAIRE


La liste des scandales alimentaires ne cesse de s’allonger et l’Europe importe toujours plus de produits de pays où les contrôles sont souvent difficiles. La réalisatrice de ce film remonte les filières d’approvisionnement jusqu’en Chine et donne la parole aux experts.

De l’aflatoxine dans les cacahuètes, de l’histamine dans le poisson ou des salmonelles dans la charcuterie, et même des substances toxiques dans les contenants ! Les produits alimentaires réservent de plus en plus de surprises aux laboratoires européens chargés d’effectuer des contrôles sur leurs échantillons.


LA SECURITE ALIMENTAIRE by alalumieredunouveaumonde

Il s’agit essentiellement de plats cuisinés et de produits destinés aux restaurateurs ou aux industriels. Or, leurs composants proviennent désormais majoritairement du reste du monde sans que le consommateur en soit informé. « Dès que le produit est considéré comme transformé du point de vue réglementaire, explique Olivier Andrault, chargé de mission alimentation à l’UFC-Que Choisir, il n’y a plus d’obligation d’affichage de la provenance et, en général, il n’y a pas d’indication. » C’est le cas du concentré de tomates de la marque Conserves de Provence, fabriqué par une usine du Vaucluse, qui achète ses tomates en Chine, premier fournisseur de la planète mais peu regardante sur l’hygiène alimentaire. « Il y a un lobbying énorme de l’industrie agroalimentaire, européenne ou internationale, qui veut pouvoir continuer à acheter ses ingrédients là où ils sont le moins cher à un moment donné », poursuit Olivier Andrault. De véritables traders qui réalisent leurs transactions via Internet : légumes, poissons, crustacés, jus d’orange, miel, yaourts…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire