jeudi 26 mars 2015

Depuis plus de 2 mois, le Costa Rica ne fonctionne plus qu'à l'énergie renouvelable


Cela fait plus de 75 jours que le Costa Rica ne fonctionne plus qu’à l’énergie obtenue à partir de sources renouvelables, rapporte Quartz.

Les pluies généreuses de cette année ont permis aux usines hydroélectriques du pays de lui fournir la quasi-totalité de l’électricité dont il a besoin. Le complément a été apporté par la géothermie, le solaire et l’éolien. Désormais, le pays n’a plus besoin du pétrole ou du charbon, c’est-à-dire des énergies fossiles, pour sa consommation énergétique.

Bien sûr, le Costa Rica dispose d’une combinaison d’atouts qui lui ont permis de parvenir à cet objectif : il ne dispose que d’une population de 5 millions d’âmes, son secteur industriel est assez limité, donc peu gourmand en énergie, et il est doté d’une topographie unique, se caractérisant par de nombreux volcans et d’autres éléments particulièrement propices à la production d’énergie propre. 

De plus, le Costa Rica n'a plus d’armée depuis 1948, et il a donc pu consacrer l’équivalent d’un budget de la Défense à des investissements en équipements de production d’énergie propre.

Ce pays n’est pas le seul à se distinguer dans ce domaine. Toute la production électrique de l’Islande provient de sources renouvelables, dont 85% à partir de sources géothermales et hydroélectriques.
Bonaire, une île néerlandaise située au large de la côte vénézuélienne, tire elle aussi quasiment toute son énergie de sources renouvelables. Prochainement, elle devrait pouvoir se targuer d’atteindre l’objectif des 100% de production électrique renouvelable grâce à l’exploitation d’une algue cultivée sur des marais salants.

En Europe, 3 pays ont déjà atteint leurs objectifs de consommation d’énergie renouvelable pour 2020 : la Bulgarie (19%), l'Estonie (25,6%) et la Suède (52,1%). Les objectifs de l'UE ciblent une part globale de 20% des énergies renouvelables dans la consommation énergétique des Européens d'ici 2020.

Le Danemark, le champion du monde de l'éolien, qui lui fournit 40% de son énergie, veut se débarrasser totalement des énergies fossiles pour 2050.


La problématique d’un tel objectif est de se doter d’une source alternative en cas d’insuffisance de la production à partir de la source primaire, lorsque l’ensoleillement ou le vent sont faibles pendant une période de temps prolongée. Or, la montée en puissance des énergies renouvelables a rendu les centrales électriques conventionnelles non rentables, ce qui favorise leur fermeture, et la disparition de cette possible alternative.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire