lundi 23 février 2015

QUELS SONT LES ADDITIFS À BOYCOTTER ?


Surpris que certains additifs potentiellement dangereux pour la santé soient encore autorisés dans les produits alimentaires, le Dr Laurent Chevallier* conseille aux consommateurs de prendre les choses en main. Il recommande de lire les étiquettes avant d'acheter et d'éviter certains ingrédients.


Des additifs alimentaires dangereux pour la santé

Puisque ni les industriels ni les pouvoirs publics ne se décident à limiter ou interdire certains ingrédients potentiellement dangereux dans nos aliments, aux consommateurs d'agir, de changer leurs comportements et de devenir maîtres de leurs choix alimentaires, et donc de leur santé.
Le Dr Laurent Chevallier recommande aux consommateurs de lire les étiquettes avant d'acheter un produit à la recherche des additifs alimentaires indésirables.

Quels sont les ingrédients à boycotter ?

Le butylhydroxyanisole ou BHA et le butylhydroxytoluène, alias E 320 et E 321
Potentiellement cancérigènes, ces substances sont des antioxydants utilisés pour améliorer la conservation des produits. Leur présence a été détectée dans de nombreux plats transformés, notamment riches en matières grasses, et dans des chewing-gums.

Le ferrocyanure alias E 535
Présent dans les sels fins de table, il sert à éviter l'agglutination des grains entre eux. Moins toxique que le cyanure, il peut provoquer des allergies.

Les parabens alias E 214 à E 219
Ces conservateurs sont suspectés être des perturbateurs endocriniens (système hormonal), voire des produits cancérogènes. Ils sont utilisés en cosmétique mais aussi dans l'alimentation, notamment dans des viandes transformées, charcuteries, pâtés en gelée, pâtes à tarte, biscuits apéritifs et certaines confiseries.

Acide benzoïque, alias E 210 à E 213
Ce conservateur de synthèse favorise les allergies, les crises d'asthme et l'urticaire chez certaines personnes sensibilisées. On le trouve dans de multiples aliments et boissons : sodas, limonades, soupes, bouillons industriels, etc.

Les colorants, alias E 1…
Certains de ces colorants sont déjà interdits dans certains pays (mais pas dans la CE) car ils provoquent des allergies, favorisent l'agitation des enfants hyperactifs et pourraient être cancérigènes. Utilisés pour colorer les aliments en jaune, orange, rouge, on les trouve dans de nombreux bonbons, mais aussi dans les flans, gâteaux et pâtisseries aux fruits rouges.

Les huiles hydrogénées ou acides gras trans
Il suffit d'injecter de l'hydrogène (réaction d'hydrogénation), et l'huile de palme ou de maïs se solidifie, rendant plus croustillants les produits (chips, biscuits…), avec en prime une meilleure conservation ! Et pour la santé, cela signifie encore un peu plus d'acides gras saturés, dont les effets sont négatifs sur le système cardiovasculaire. Quant aux cancers, notamment de la prostate et du sein, le risque augmente… Les acides gras trans ont été interdits en Finlande et à New York, mais pas chez nous.

Cette liste n'est bien sûr pas exhaustive… (voir la liste sur :  http://www.avenir-bio.fr)

* Le Dr Laurent Chevalier est praticien attaché au centre hospitalo-universitaire de Montpellier et responsable en cliniques des pôles Nutrition. Il est également l'auteur de plusieurs ouvrages sur la nutrition et les plantes.

A lire
' Les 100 meilleurs aliments pour votre santé et la planète ', Dr Laurent Chevallier, éditions Fayard.







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire