mercredi 18 février 2015

IL VEUT PLANTER UN MILLIARD D’ARBRES AVEC DES DRONES


Il s’appelle Lauren Fletcher, c’est un ex-ingénieur de la NASA et lui, son combat, c’est la lutte contre la déforestation. Son projet : utiliser un drone équipé de canons à air comprimé pour projeter des graines et ainsi replanter des milliers d’arbres sans la moindre intervention humaine.



Replanter des arbres à l’aide d’un drone, il est clair que sur le papier, l’idée semble simplissime, encore fallait-il y penser. Cet éclair de génie, nous la devons à Lauren Fletcher, un ex-ingénieur de la NASA, qui a décidé d’utiliser ses compétences en matière aérospatiale pour équiper son drone de canons à air comprimé et projeter des boulettes biodégradables contenant les graines de la vie forestière.

Malgré les efforts de différentes ONG, force est de constater que la déforestation est un fléau immense qui touche tous les continents. Pour chaque arbre replanté manuellement, combien sont abattus ? En effet, la plantation de jeunes pousses d’arbres effectuée à la main est un processus lent et coûteux. Grâce à cette invention, l’ingénieur promet que plus d’un milliard d’arbres pourraient être replantés chaque année. Il explique vouloir « contrer le rythme industriel de la déforestation, car nous avons besoin de replanter à un rythme industriel », ajoutant également que ses drones seraient en mesure d’évoluer dans les zones les plus reculées et les plus difficiles d’accès pour l’homme.

Afin de ne rien laisser au hasard, le drone sera également équipé d’un GPS capable de cartographier les zones survolées et ainsi évaluer les endroits où il serait utile de planter des graines. Il pourra alors projeter des petites boules biodégradables contenant une graine germée et du gel nutritif. Toujours selon Lauren, cette méthode garantirait un taux de succès plus élevé que le simple semis aérien de graines sèches.

Présentée au concours Drones For Good organisé à Dubaï, l’idée de l’entreprise BioCarbon Engineering et de son créateur M. Fletcher a fait sensation. Le projet a permis de récolter plus d’un million de dollars et les premiers essais seront prévus dans le courant de l’année en Afrique du Sud et au Brésil.


Rappelons que chaque année, 6,4 millions d’hectares de forêts disparaissent. Une déforestation intense ayant des effets immédiats sur notre environnement comme l’augmentation de la concentration de CO2 dans l’atmosphère ou encore la destruction des milieux naturels de certaines espèces animales aujourd’hui menacées d’extinction.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire