vendredi 16 janvier 2015

L'oligarchie ça suffit, vive la démocratie



Sommes-nous en dictature ? Non. Sommes-nous en démocratie ? Non plus. Les puissances d argent ont acquis une influence démesurée, les grands médias sont contrôlés par les intérêts capitalistes, les lobbies décident des lois en coulisses, les libertés sont jour après jour entamées. Dans tous les pays occidentaux, la démocratie est attaquée par une caste. En réalité, nous sommes entrés dans un régime oligarchique, cette forme politique conçue par les Grecs anciens et qu ont oubliée les politologues : la domination d une petite classe de puissants qui discutent entre pairs et imposent ensuite leurs décisions à l ensemble des citoyens.



Si nous voulons répondre aux défis du XXIe siècle, il faut revenir en démocratie : cela suppose de reconnaître l oligarchie pour ce qu elle est, un régime qui vise à maintenir les privilèges des riches au mépris des urgences sociales et écologiques.

Car la crise écologique et la mondialisation rebattent les cartes de notre culture politique : l Occident doit apprendre à partager le monde avec les autres habitants de la planète. Il n y parviendra qu en sortant du régime oligarchique pour réinventer une démocratie vivante. Si nous échouons à aller vers la Cité mondiale, guidés par le souci de l équilibre écologique, les oligarques nous entraîneront dans la violence et l autoritarisme.

Au terme de ce récit précisément documenté mais toujours vivant, le lecteur ne verra plus la politique de la même façon.

Comment les riches détruisent la planète et Pour sauver la planète, sortez du capitalisme, les précédents ouvrages d Hervé Kempf, ont rencontré un réjouissant succès. Ils ont été traduits dans de nombreuses langues. L intérêt soutenu qu ils continuent de susciter en fait désormais des références de l écologie politique.

3 commentaires:

  1. Anonyme17.1.15

    nous devons bannir définitivement les mot démoncratie, laïcité et république mots inventés par la voyoucratie qui dirige ce monde tout ces mots veulent dire destruction des pays

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme18.1.15

    Une autre manif pacifique nationale mériterait d'être proposée.
    Les sujets de discorde ne manquent pas : relance du nucléaire annoncée par S.Royal dans "Le Monde du 13 janvier 2015", vote le 14 mai 2014 par le Sénat de la fin du CDI mais annoncé comme "Sécurisation de l'emploi", ... voir aussi le site des "Économistes atterrés" qui pensent que des alternatives positives sont possibles,...profitons-en pour exiger que le gouvernement légalise et fasse de la place à la technologie propre et quasiment gratuite de l'énergie libre (voir site energie-libre.com). Sortons petit à petit des obligations imposées par les lobbys.

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme19.1.15

    cela m'étonnerait que les énergies libres apparaissent d'ici peu, ce serait la fin des gouvernements, poutine et obama sont contre à 300%, donc il faudra encore du temps, nous partons à l'étranger pouvons-nous commander une voiture à eau de Minato ? that is the question

    RépondreSupprimer