mercredi 14 janvier 2015

«La Marseillaise» entonnée par l'Assemblée nationale, une première depuis 1918


(Après leur rassemblement entre francs-maçons, voici maintenant un hymne,francs-maçons la cabale panique?)

Les élus ont observé une minute de silence avant d'entonner l'hymne national, en hommage aux 17 personnes tuées dans les attentats.

C'est une première depuis 1918. Tous les députés et ministres ont entonné mardi à l’Assemblée nationale la Marseillaise lors de la séance d’hommage aux 17 personnes tuées lors des attentats de la semaine dernière. L’hymne national, lancée par l'UMP Serge Grouard, maire d'Orléans, a été chanté à l’issue d’une minute de silence dans l’hémicycle quasiment plein et après une allocution du président socialiste de l’Assemblée Claude Bartolone, écoutée dans un silence total.
voir          Ces francs-maçons qui nous gouvernent


Il était déjà arrivé qu’une partie des députés chantent la Marseillaise en signe de protestation lors d’un débat houleux, mais, en près de 100 ans, il semble que c’est la première fois que tout l’hémicycle l’entonne.

Debout au perchoir, Claude Bartolone, qui a commencé son discours en citant les noms de toutes les personnes tuées lors des attaques à Charlie Hebdo, Montrouge et l’hypermarché casher de la Porte de Vincennes, a affirmé que «l’image d’unité populaire du 11 janvier n’est pas"pour solde de tout compte"» et que «l’unité nationale est le bouclier qui protège notre société de la division».

«L’Etat républicain sera le glaive levé contre ceux qui défient ce que nous sommes et ce que nous entendons perpétuer : cet art de France du vivre ensemble. Et cela vaut aussi en Europe où notre pays se doit de porter l’étendard de la lutte pour la liberté», selon ce député de Seine-Saint-Denis. Évoquant «des êtres humains que le fanatisme transforma en automates de la mort (qui) ont assassiné des journalistes parce qu’ils étaient libres, ont abattu des policiers parce qu’ils étaient républicains, ont exécuté des citoyens parce qu’ils étaient juifs», Claude Bartolone a souligné que «ces marionnettes de la tyrannie avaient un but : faire tomber sur la France une chape d’effroi, pour que plus rien ne soit possible, si ce n’est la peur».


Après avoir salué le peuple qui, dimanche, «dans les rues des villes et des villages de France, coeur gros et tête haute, a montré aux barbares du monde entier que la République demeurait debout», le président de l’Assemblée a vu dans «ce désir de résistance» aussi «une Renaissance».

Considérant que «ces manifestations magnifiques d’unité nous confient à présent une responsabilité devant l’histoire» et devront aboutir «dans les jours, les semaines, les mois qui viennent, à des choix forts», l’élu socialiste a appelé à «faire société commune, ne pas se regarder en chiens de faïence, faire primer l’intérêt général sur les intérêts individuels et le droit sur la force» et à «un patriotisme ouvert, éclairé, confiant».


Mais il ne faut «nul angélisme ni excuse sociologique devant les pousses-au-crime et les professionnels de la mort, aguerris ou apprentis et nulle complaisance à l’égard de ceux qui tenteront tous les raccourcis, tous les amalgames», a prévenu Claude Bartolone. «Plus encore depuis le 11 janvier, la Marseillaise aux lèvres, nous savons ce que nous voulons. Vivre... Vivre libres. Vivre égaux. Vivre ensemble, en fraternité», selon lui.

voir aussi    La Marseillaise, hymne maçonnique

Source : http://www.liberation.fr

5 commentaires:

  1. Anonyme15.1.15

    " Tous c'est gens me donne envie de vomir ! Pour le reste , à défaut d'avoir un autre hymne Nationale il Nous appartiens dans faire bonne usage pour que les Citoyens se rappelle que Nos Pères n'étais pas franc maçons seulement des Patriotes issus de " milieux pauvres " . " ah Oui j'oublier , Russia today n'est pas un site d'information impartiale ; c'est un paratonnerre au service de cette engeance politique . Méfiez - Vous . Thanks kC "

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme15.1.15

    pour russia today , tout est falsifié comme tout le reste, ce sont des techniques de manipulation pour les moutons,
    il faut créer un autre hymne pour les peuples, rien que pour eux, on sent bien la peur chez eux,
    si les peuples voulaient en finir avec ces voyous il suffirait de ne plus les nourrir, ce que plusieurs personnes font (voir acseipica)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme15.1.15

      Bonjour cher Anonyme , Il est vrais que Nous avons tous "pécher par trop de confiance en ses dégénérés mais là où le bas blesse c'est qu'ils Nous on pris pour des abruties alors que notre obéissance étais pour l'intérêt du groupe Nation auquel Nous appartenons tous dans nos différences mais cela n'as servie à rien même dans nos réflexions les plus intime alors que Nous étions plus qualifier qu'eux ! ? Pour le site acseipica ; Thanks , je vais étudier leur contenus histoire d'être plus humains . Heureux de Vous s'avoir par mis les Vivant et prenais soins de Vous tous . KC ex soldat et pleins d'autres choses pour ma plus grande tristesse .

      Supprimer
    2. Anonyme20.1.15

      allez voir l'OPPT et iu.v.com, tous les gouvernements sont illégitimes, toutes les sociétés sont en forclusion, tous les avoirs des banques ont été saisis, donc plusieurs personnes ont arrêtées de payer leurs impôts à Acseipica, ne votez plus rendez vous insolvables ne payez plus d'impôts, si vous recevez une relance de votre centre des impôts renvoyez leur l'Avis à la population de l'OPPT et demandez leur qu'ils vous prouvent la légitimité de leur ministère, un point c'est tout et sinon envoyez l'Avis de courtoisie

      Supprimer
  3. Anonyme22.11.15

    La marseillaise dit aux armes citoyens, depuis plus de quarante ans successivement les gouvernements de droite comme de gauche ont tout fait pour désarmer la population, jusqu'à les empêcher de se défendre légitimement par des lois et des décrets, aujourd'hui nous n'avons plus accès à aucunes armes, et ils se pourrait bien que des cohortes étrangères feront la loi dans nos foyers, ils viennent jusque dans vos bras égorger vos fils, vos compagnes, mais sans armes nous sommes comme des moutons à l'abattoir.

    RépondreSupprimer