jeudi 15 janvier 2015

'La liberté d'expression s'applique pour Charlie Hebdo, mais pas pour Dieudonné'


L’humoriste français controversé Dieudonné a été arrêté mercredi matin pour avoir écrit sur sa page Facebook qu’il se sentait « Charlie Coulibaly » (Coulibaly est le nom de famille du terroriste qui a pris les clients d’un supermarché juif en otage et tué une policière la semaine dernière). Il a été relâché, mais il devra comparaître en février devant un tribunal correctionnel pour « apologie d’actes de terrorisme ».

L’année dernière, ce comique avait suscité une polémique lorsqu’il avait popularisé « la quenelle », un geste du bras qui consiste en un salut nazi inversé, à caractère antisémite. A sa suite, plusieurs personnalités avaient aussi exécuté ce geste. Le footballeur français Nicolas Anelka avait par exemple souligné le but qu’il venait de marquer pour son club de West Bromwich Albion avec une quenelle, en décembre 2013.

Outre Dieudonné, 54 autres personnes ont été arrêtées pour des infractions similaires, et certaines ont même déjà été condamnées à des peines de prison fermes. Mais le journal italien Corriere della Sera se demande si la liberté d’expression ne devrait pas également s’appliquer à elles :


« Des millions de gens ont défilé pour la liberté d'expression à Paris dimanche. Ils ont tracé une ligne de démarcation idéale: d'une part, les sociétés libres qui tolèrent les pires attaques ; de l’autre, les régimes totalitaires qui considèrent les opinions dissidentes comme des crimes. Mais la liberté d'expression doit aussi s’appliquer à Dieudonné. Aussi difficile qu’il soit de tolérer ses stupidités insupportables : si nous voulons défendre les valeurs de la liberté, nous devons résister à la tentation de la censure ».

1 commentaire:

  1. Anonyme15.1.15

    " A quand la censure pour tout ces malades mentaux du Gouvernement et des Fous qui veulent les remplacer ??? " Ce qui " m'amuse " c'est qu'ils pense tous être des immortels . Leurs pathologies parle pour eux ; il faut les enfermer dans un camps de travaille avec saisie conservatoire sur tout leurs biens et ceux de leur famille et amis avec à la clé la déchéance de leur Nationalité . " KC

    RépondreSupprimer