mercredi 17 décembre 2014

L’Autriche souhaiterait également rapatrier son or


La liste de pays qui veulent rapatrier leur or continue de s'allonger, car après le Venezuela, l’Allemagne, les Pays-Bas, les rumeurs en Belgique, il faut maintenant ajouter l’Autriche à ces pays pour qui la « relique barbare vieille de 6,000 ans » est bien plus qu’une simple « tradition ».

Selon Bloomberg :

"La cour des comptes d’Autriche déclare que la Banque nationale s'expose au risque de concentration en entreposant 80% de ses réserves d’or à la Banque d’Angleterre, selon Standard, qui cite des transcriptions du rapport d’audit. La cour exhorte la Banque centrale de diversifier les lieux de stockage et les partenaires contractants.

Standard cite des officiels anonymes : Que la Banque nationale autrichienne revoit le stockage de son or rend probable la rapatriation de son stock de Londres vers l’Autriche. L’Autriche possède 280 tonnes d’or, selon le rapport annuel 2013. La Banque nationale d'Autriche va envoyer des experts indépendants à Londres pour faire un inventaire des réserves d'or que l’Autriche détient dans les coffres de la Banque d'Angleterre."

Selon Trend, un magazine autrichien, l’opinion publique doute de plus en plus de l’existence des réserves d'or du pays. « J’ai bien pris conscience de cette demande », a déclaré Ewald Nowotny, le gouverneur de la Banque nationale autrichienne. « N’importe quelle épicerie est tenue de faire un inventaire une fois par an. C’est le seul moyen de venir à bout d’allégations déraisonnables ».
Sur place, les experts de la délégation autrichienne auront également pour mission de vérifier la pureté de l’or.

Selon derStandard.at :

Les réserves d’or de la Osterreichische Nationalbank (OeNB) et le stockage au Royaume-Uni et en Suisse reviennent souvent dans les discussions politiques en Autriche. En particulier la liberté d’exiger que l’or soit en Autriche, ayant en tête l’exemple de la Deutsche Bundesbank qui souhaite avoir récupéré la moitié de ses réserves physiques du métal précieux d’ici 2020.

Dans son dernier rapport, la Cour des comptes a abordé la question de l’or de la OeNB. Elle y fait quelques recommandations. Un des points principaux : Étant donné la « haute concentration des risques avec la Banque d’Angleterre, il faudrait rapidement évaluer toutes les possibilités de diversification des lieux de stockage. Non seulement il faudrait diversifier les partenaires contractants, mais aussi les endroits où l’or est stocké ».

Possible déplacement de l’or

Si la Banque nationale d'Autriche ne détient pas vraiment son or, il ne peut y avoir de tels transferts. Il faut revoir notre conception du stockage pour, au moins, être en mesure de rapatrier une partie de l’or entreposé au Royaume-Uni, selon ce que des experts de la OeNB ont expliqué au Standard. Les changements seront effectués selon des critères économiques et de sécurité.

L’Autriche possède 280 tonnes d’or, dont une petite partie seulement (17%) est à Vienne. 80% des réserves (soit environ 150 tonnes) se trouvent à Londres, la principale place de trading d’or, et 3% en Suisse. Pour comparer, la Bundesbank possède 3,400 tonnes d’or, dont la moitié (en 2013) se trouve aux États-Unis. La décision, à la fin de 2012, de rapatrier la moitié de cet or en Allemagne a accentué la pression politique sur la Bundesbank.



3 commentaires:

  1. Bon courage !! L'espoir fait vivre ! Votre or il a deja ete vendu au chinois et au indien pour éviter la bankeroot du Systeme mafieux anglo saxons !

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme18.12.14

    ils peuvent essayer de le retrouver l or de la cabale
    c est les zitis qui l ont embarques
    et oui echange
    minerais,adn humain,etc,,,, en contrepartie,pouvoir et technologie pour les illuminatis
    ça va finir par se savoir!
    satya

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme19.12.14

    l'or est partie vers les entités sans âme, qui dirigent les illuminatis/reptiliens qui eux-mêmes dirigent les grosses masses populaires

    RépondreSupprimer