dimanche 2 novembre 2014

Une femme de 98 ans invalide et sa fille handicapée expulsées


Comment peut-on imaginer séparer la maman de sa fille handicapée alors qu’il ne lui reste pas grand chose à vivre dans un pays aussi riche et puissant que la France ? N’est-ce pas honteux de lire de pareilles choses aujourd’hui ?


Criblées de dettes, une femme invalide de 98 ans et sa fille handicapée ont été expulsées mardi du logement qu’elles occupaient. Alors que la trêve hivernale débute ce vendredi soir, une femme les a contactées pour leur proposer de les héberger, gratuitement, dans la résidence secondaire de son compagnon.

L’information n’est pas passée inaperçue. Elle a provoqué bon nombre de réactions indignées. Mardi matin, « suite à un arrêté de concours de la force publique délivré par le préfet des Alpes-Maritimes », une quinzaine de policiers ont procédé à l’expulsion d’une femme de 98 ans et de sa fille de 64 ans, handicapée, de leur logement niçois. Une expulsion qui intervenait à quelques jours du début de la trêve hibernale (ce vendredi soir, ndlr).

Si l’information a suscité une vive émotion, aucune solution de replacement n’avait encore été trouvée. Christian Estrosi, député-maire UMP de Nice, avait bien proposé une place en maison de retraite pour la mère et dans un foyer pour la fille. Une offre repoussée par l’avocate de la famille. La raison? « C’est impossible. Les médecins ont mis en avant un risque de décès pour la mère en cas de séparation d’avec sa fille », avait-elle fait savoir.

Toutefois, ce vendredi, RMC est en mesure de vous faire part d’un probable heureux dénouement. En effet, Corinne, une Niçoise de 50 ans, a appelé le 32 16 et contacté les deux retraitées pour leur proposer de les héberger, gratuitement, dans la résidence secondaire de son compagnon (un appartement de 3 pièces dans Nice), autant de temps qu’elles le voudront, comme elle l’explique dans Bourdin Direct.

« Elles resteront le temps qu’elles voudront »

« J’ai été choquée par cette situation. J’ai été émue. Je voulais impérativement que la mère et la fille restent ensemble et je ne pouvais pas imaginer que ça ne soit pas le cas », raconte-t-elle, la voix pleine de sanglots. Et de s’emporter : « Comment est-ce possible? Comment avec toutes ces résidences secondaires, ces appartements vides, personne n’a pu rien proposer? Je ne pouvais plus attendre car pour moi c’était une question de vie ou de mort. Je n’ai donc pas réfléchi ».

Dans Bourdin Direct, Corinne assure « qu’elles ne paieront rien et resteront jusqu’à ce qu’elles trouvent un foyer. Cela leur a plu tout de suite, elles étaient ravies, enchantées ». Cette chef d’entreprise fulmine contre la situation : « On ne laisse pas des personnes âgées dans la rue. Quitte à mettre un matelas par terre chez moi, je ne les aurai pas laissées dans la rue ! ». Et Corinne de préciser que les deux retraitées devraient pouvoir s’installer dans l’appartement dès lundi, et même « avant si elles le souhaitent »


5 commentaires:

  1. Anonyme2.11.14

    francaise,francais,il et temp de se reveiller,ne laissez pas faire cela,c est une honte,les memes situations se passe aussi,en espagne,au portugal,en italie,en grece,et d autres pays.il faut reagir,avant qu il ne soit trop tard,il et encore temp.
    il faut chasser toute cette MAFIA de banquiers et de gouvernement,je me repete,avant qu il ne soit trops tard,maintenant,tout de suite,faite le.
    pour ma part,je remercie du fond de mon coeur,ce couple qui aide cette femme invalide de 98 ans et sa fille endicape,et que la lumiere et la force soit avec eux.
    ET A VOUS,OUI,A VOUS,CE QUI NOUS VOLENT,NOUS HUMILIE,NOUS TUES,VOUS LES MAFIEUX DE SES GOUVERNEMENTS,JE NE VOUS DIT QU UNE SEULE CHOSE,ATTENTION,PARCE QUE LE MOMENT VIENDRAS,OU C EST VOUS QUI ALLEZ AVOIR PEUR.N OUBLIEZ PAS,DOLOR Y LAGRIMAS,A CADA SU TURNO,Y CADA CERDO LLEGA SU SAN MARTIN.
    elmurocaido.

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme2.11.14

    faut virer ces debiles qui condamnent a mort des personnes en souffrance comme cela ,y a pas d'autres choses a dire ;un grand coup
    de pied au Q a ces debiles.........des fonctionnaires debiles qui n'ont rien dans la tete et encore moins dans le coeur toujours les meme
    petits planqués qui ne connaissent rien a la vie....c'est ce genre de debiles a qui ont confit une certaine forme de pouvoir ;c'est a dégueuler:
    c'est une faute grave caracterisée que ce petit prefet de merde et doit etre congedié de la republique avec ses laquais de flics qui osent suivre
    des ordres criminels comme ça

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme2.11.14

    C'est une honte pour le maire de cette ville aucun humanisme,sans coeur,décidément en France les NAZIS sont partout.Heureusement pour héberger ces deux personnes en plus agée et handicapée qu'il reste des humains très chaleureux avec son coeur plein d'amour ..Merci à cette DAME CORINE d'avoir offert son GRAND COEUR à ces deux personnes,la maman agée très courageuse d'avoir garder sa fille handicapée certainement avec un GRAND AMOUR!!!!!!!. Voilà une bonne leçon de vie surout pour ces politiques "pourris"

    RépondreSupprimer
  4. Anonyme3.11.14

    et la France continue à faire rentrer tous les islamistes, djiadistes dangereux pour provoquer des conflits avec notre peuple et faire des attentats

    RépondreSupprimer
  5. Anonyme6.11.14

    il se peut que cette fille soit handicapée à cause d'un ou des vaccins, mais les voyous de l'OMS s'en tapent, combien de malades dans le monde ?

    RépondreSupprimer