mercredi 5 novembre 2014

Les Français ont adopté l’économie de partage



Se faire prêter un objet plutôt que de l’acheter. Des sites internet proposent à des particuliers de mettre à disposition des objets du quotidien, et ce, gratuitement.



Un site spécialisé regroupe d’un côté des personnes voulant manger chez l’habitant et de l’autre des cuisiniers amateurs qui aiment recevoir. Un phénomène qui dérange les professionnels de la restauration qui en appellent aux autorités. Pour eux, c’est une concurrence déloyale.

Les précurseurs de ce nouveau marché comme “Blablacar” et “Airbnb” affichent déjà des chiffres qui donnent le tournis.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire