samedi 8 novembre 2014

Le Partenariat transpacifique est impossible sans la Russie ni la Chine


L’absence de la Russie et de la Chine dans le Partenariat transpacifique (TPP) ne permettra vraisemblablement pas de nouer une coopération économique et commerciale efficace dans la région, a déclaré le président russe Vladimir Poutine dans une interview donnée à de grands médias chinois à la veille d’un voyage au sommet de la Coopération économique pour l’Asie-Pacifique (APEC) à Pékin. 


La création du TPP est une nouvelle tentative des Etats-Unis pour créer un mécanisme de coopération économique qui leur profiterait, a-t-il estimé.Ce projet a été lancé en 2003 par la Nouvelle-Zélande, Singapour et le Chili. Cinq ans plus tard, il a suscité l’intérêt des Etats-Unis qui se sont chargés de créer une alliance avec une zone éventuelle de libre-échange. Cependant, un accord instaurant le TPP n’a jamais été signé. Des négociations sont en cours.

L’Australie, le Brunei, le Vietnam, le Canada, la Malaisie, le Mexique, le Pérou et le Japon se proposent eux aussi d’adhérer au TPP. La Russie et la Chine n’ont pas quant à elles reçu de propositions de se joindre aux pourparlers. Selon le directeur du Centre d’études et d’analyse politiques Andreï Vinogradov, les Etats-Unis voient dans la mise en place du TPP un projet essentiellement politique.

« Ce n’est pas un hasard si ce projet est apparu quand la Chine s’est positionnée comme un leader potentiel d’Asie orientale, donc comme un éventuel concurrent des Etats-Unis dans l’économie mondiale. Pour les Etats-Unis, le TPP est sans aucun doute un instrument sérieux qui les aidera à unir les pays de la région autour d’eux en isolant donc partiellement la Chine ou en entravant l’intégration économique en Asie orientale, dont la Chine est objectivement l’instigatrice. »

Entre-temps, le montant des échanges commerciaux de tous les pays candidats au TPP avec la Chine est supérieur à celui de leur commerce avec les Etats-Unis. Aussi le choix proposé par les Etats-Unis – nous-mêmes ou la Chine - ne leur convient pas manifestement.

Des témoignages de fortes pressions des Etats-Unis sur leurs partenaires ont été publiés sur le site WikiLeaks qui est connu pour la publication d’informations confidentielles. Ces pressions ont pour but d’amener les partenaires des Etats-Unis à signer des accords aux conditions qui arrangeraient ce pays. Toutefois, personne ne cède pour le moment à ces pressions, même le Japon.


Dans une interview à des médias chinois, Vladimir Poutine a confirmé l’intérêt de la Russie d’approfondir l’intégration économique régionale. L’intégration régionale doit être transparente et assurer l’échange d’informations entre toutes les plateformes de négociation, a-t-il souligné. Quant aux accords de libre échange, ils doivent non pas fragmenter mais compléter le système d’échanges multilatéraux en se fondant sur l’ouverture, l’égalité en droits et la prise en compte des besoins de chacune des économies, a estimé le président russe.

6 commentaires:

  1. Anonyme8.11.14

    je ne veux ni des uns ni des autres, la nouvelle société se fera sans aune monnaie, ce sera le partage de compétences
    L'argent a tout corrompu

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme10.11.14

    Ils sont tous pareils, LE FRIC ,le pouvoir et la belle vie , poutine par ci poutine par là, il fait voir la façade avec ses amis friqués , et derrière , ce n'est guère mieux ou pire qu'ici. Au point que certain regrette l'ancien régime , c'est dire...
    devillepin, dsk sont a ses côtés, quand on connait la valeur de ces pourritures, que pouvont nous en attendre ! RESISTANCE CIVILE ET FOUTRE TOUR LEUR SYSTEME HORS CIRCUIT on a plus rien a perdre ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme15.11.14

      yes, Poutine, un pourri de plus, un sioniste, il pulvérise des chemtrails sur son peuple rl

      Supprimer
  3. Anonyme12.11.14

    La Russie et les USA contrôlent depuis plus de 60 ans toute la technologie spatiale et ne veulent absolument pas divulguer leur programme secret spatial aux peuples du monde, qui les financent ? La France, l'Allemagne, la Grande Bretagne, merci qui ?
    Ils ont plus de 10000 ans d'avance en matière de technologie spatiale, Ils voyagent à l'extérieur du système solaire avec des vaisseaux spaciaux qui marchent avec des énergies libres qui pourraient nous permettre de nous chauffer gratuitement, de s'éclairer sans fil, de nous déplacer sans essence, de nettoyer notre planète de toutes les pollutions, etc. etc, etc.
    Merci POUTINE, OBAMA, HOLLANDE, et toute la clique et vous voulez continuer à travailler pour ces monstres ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme15.11.14

      ils se sont servis de toute cette technologie spatiale que ce soit celle de Nicolas TESLA (800 brevets) qui l'avait lui-même reçue de nos "visiteurs" de l'espace, plus celle des reptiliens pour nous détruire et détruire notre environnement, l'air, l 'eau, et fabriquer des bombes strangelet et autres technologies, ils ont des bases sur la Lune et Mars et en ce moment, ils sont en train de se foutre de notre g..... en disant qu'ils ont fait atterrir un de leurs satellites sur une comète. Pauvre France ! Les peuples attendent que l'on nous parle d'antigravitation, d'énergie libre, de tous les pouvoirs que nous possédons que l'on nous a cachés

      Supprimer
  4. Anonyme13.11.14

    nous n'avons pas besoin de POUTINE ni de personne d'autre, encore moins de la BRICS, nous n'avons pas besoin de maître, nous sommes nos propres maîtres, formons des communautés de "savoir", partageons nos expériences et troquons nos compétences, nous avons perdu plus de 60 ans à cause de la RUSSIE, des USA, de l'Angleterre, qui se sont pris pour les rois du monde. Nous ne voulons plus être des esclaves, nous reprenons notre liberté et vous les politiques de basses énergies, repartez dans votre monde

    RépondreSupprimer