vendredi 7 novembre 2014

L’Algérie dans le collimateur de BHL


Après la Libye et la Tunisie, le pseudo philosophe sioniste s’en prend à l’Algérie en tentant de remonter les Touaregs algériens contre le pouvoir central. Même si ce dernier est effectivement illégitime et corrompu, il s’agit là d’un problème algéro-algérien qui doit être résolu en interne par les Algériens eux-mêmes, sans aucune autre interférence, d’où qu’elle vienne et encore moins celle venant d’un sioniste invétéré. Il le dit lui-même, ce qu’il entreprend « est bon pour israhell ». Quand on sait que certains chefs de partis, en Algérie, se sont acoquinés avec cette vermine et que certains responsables l’ont même invité…


La scène médiatique et politique en Tunisie a mis à côté les résultats des élections législatives, ainsi le premier tour des élections présidentielles, tenues la semaine écoulée, a mis en exergue subitement la visite du philosophe franco-juif Bernard Henri Lévy vendredi passé en Tunisie.
Sans préavis, ni aucune référence des médias, ce dernier a rejoint l’aéroport international de Carthage. Cette visite a fait coulé beaucoup d’encre et n’a pas été du goût de l’ensemble des Tunisiens.

«BHL dégage», «Non aux intérêts sionistes en Tunisie». C’est par ces cris et avec des pancartes et drapeaux palestiniens que des dizaines de manifestants tunisiens ont accueilli dans la nuit de vendredi à samedi l’écrivain et philosophe français Bernard-Henri Lévy à son arrivée à l’aéroport de Tunis. Les manifestants ont bloqué la sortie principale des visiteurs à l’aéroport, poussant des agents de sécurité à faire sortir l’écrivain par une porte secondaire.

Malmené et hué, le soi-disant intellectuel, devait rencontrer des personnalités libyennes afin de poursuivre en terrain neutre, le dialogue de réconciliation nationale.

Le site tunisien « Tunisie Telegraph » a rapporté que BHL a rencontré l’ancien chef libyen des renseignements Salem Al Hassi, un journaliste algérien répondant aux initiales « A.Z », établi en France et connu pour son hostilité contre le pouvoir algérien, ainsi d’autres Algériens. Cette rencontre avait été précédée par quelques réunions à Paris avec l’ancien Premier ministre libyen, Ali Zidane, le représentant du Conseil de transition en France, Mansour Seif, le milliardaire libyen Mustapha Sakselli, l’ami proche de Lévy et ancien membre du Conseil de transition à Misrata, Slimane Forteih.
Les mêmes sources ont notamment indiqué que c’est lui qui a encadré la guerre en Libye, il est aussi derrière l’exécution du plan de déstabilisation de l’Algérie dans la foulée de ce qu’il a appelé lui et ses compères «le Printemps arabe». Ce dernier a tenté d’agiter les Amazighs d’Algérie, ainsi d’inciter les Touareg contre le pouvoir algérien.

Ce dernier a même été accusé d’avoir tenté d’entraver la rencontre que l’Algérie organise pour mettre fin à la crise qui secoue la Libye et réconcilier les frères ennemis

5 commentaires:

  1. Il y a une bouteille au frais ou le jour ou il lui arrivera de devoir rendre des comptes , devant ces milliers d'innocents qui ont soufferts de par ses agissements ! J'espère franchement qu'on arrêtera ce marchand de morts !

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme8.11.14

    tout comme les Tunisiens il faut que les Algériens ne laissent rien passer avec ces démons de Sarkosy et BHL, nous devons en appeler à l'intelligence, au courage au bon sens desTouaregs, ils ne sont pas tous corrompus prions tous pour eux

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme15.11.14

    regardez BHL, c'est le diable celui-là

    RépondreSupprimer
  4. Anonyme18.11.14

    Jamais Les Algeriens ne laisseront un juif et surtout bhl leur dire quoi faire de leur pays.A plusiers reprises des agents du mossads ont été explusés de l'Algerie.Nous sommes pas des MOUTONS.lES ANN2ES 1990 ET LA GUERRE CIVILS est encore dans les souvienrs.Alors ce n'est pas ce sioniste de MERDE qui va faire sa loi.Viviement qu'une personne lui regele son compte à ce satanique sioniste

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme12.12.14

      Bravo les Algériens, les Français intelligents vous soutiennent ! ne tombons pas dans leur piège, ils veulent nous monter les uns contre les autres, Eric ZEMMOUR quel pourri !

      Supprimer