vendredi 31 octobre 2014

Alan Greenspan : Les QE n’ont pas aidé l’économie - Le dénouement sera douloureux, "Achetez de l’or"


Comme le rapporte le Wall Street Journal, le président de la Fed de 1987 à 2006 a déclaré que le programme de rachat d’actifs de la Fed n’a pas atteint ses objectifs, et s'est exprimé au sujet de l'or...

Les commentaires de M. Greenspan devant le Council on Foreign Relations ont été faits alors que les officiels de la Fed se rencontraient à Washington, D.C., et devaient annoncer quelques heures après la fin des achats d’obligations.

Il a déclaré que le bilan du programme d’achat d’obligations était, au final, mitigé. Il a dit aussi que les achats de titres du Trésor et de titres adossés sur des hypothèques ont aidé à faire grimper le prix des actifs boursiers et à réduire les coûts d’emprunt, mais que ces achats n’ont pas servi à grand-chose pour l’économie réelle.

« La demande effective est morte » et les efforts pour la relever par des achats d’obligations « n’ont pas porté leurs fruits, » a dit M. Greenspan. Par contre, cela a « très bien fonctionné » pour faire grimper le prix des actifs boursiers.

Il a observé que l’histoire démontre que les banques centrales ne peuvent se débarrasser des bulles qu’à des coûts économiques très élevés. « Vous ne pouvez faire éclater une bulle qu’en réduisant l’économie elle-même, » et c’est un pas qu’il ne voulait pas franchir alors qu’il dirigeait la Fed, a-t-il dit.

La question de savoir quand la Fed devrait commencer à hausser les taux d’intérêt est « une de ces questions auxquelles je ne peux répondre, » a dit M. Greenspan.

Il a aussi dit : « Je ne crois pas qu’il soit possible » pour la Fed de mettre fin à ses politiques monétaires souples sans avoir de problèmes…

À chaque fois, récemment, que la Fed a laissé entendre qu’elle hausserait éventuellement les taux, cela a engendré beaucoup de volatilité sur les marchés, il n’y a donc aucune raison de croire que le processus actuel de hausse des taux aurait un effet différent. 

Je crois que la pression réelle viendra non pas de la Fed, mais bien des marchés eux-mêmes. »
Et finalement, "Le Maestro", qui a personnellement créé le cataclysme financier dans lequel le monde a plongé en perpétuant la croyance dans la monnaie fiduciaire, l’idéologie keynésienne, contenir une bulle en en créant une encore plus destructive, semble soudainement avoir eu une révélation, et porte maintenant un message sur l'or bien différent de celui qu’il prêchait durant toutes ses années à la tête de la Fed.

M. Greenspan a déclaré que l’or constitue un bon investissement aujourd’hui, vu sa valeur en tant que monnaie non influencée par les politiques gouvernementales.

Ce que M. Greenspan a oublié d’ajouter est que c’est grâce à ses politiques désastreuses (ensuite adoptées par Bernanke et Yellen) que l’or est « le bon endroit où investir. »


Source: Zerohedge  Traduit sur   https://www.goldbroker.fr

1 commentaire:

  1. Anonyme1.11.14

    BLABLABLABLABLABLABLABLABLABLABLABLABLABLABLA...BLABLABLA ! ! ! ! !

    RépondreSupprimer