lundi 8 septembre 2014

Impôts - Suppression de la "demi-part des veufs" : une douche froide pour de nombreux retraités


Pour de nombreux retraités, la réception des avis d'imposition a fait l'effet d'une douche froide. En effet, la suppression de "la demi-part des veuves" a alourdi la facture de milliers de personnes âgées, même si d'autres mesures ont été prises pour adoucir la note. Micheline Boucher, 89 ans, n'en est pas revenue : elle qui ne payait pas d'impôt devra cette fois s'acquitter de 400 euros. Après s'être déplacée dans un guichet du fisc, elle a compris que ce dû s'expliquait par la suppression de la demi-part fiscale qui profitait jusqu'ici aux parents isolés ou aux veufs et veuves ayant eu un enfant. "Je ne suis pas contre le fait de payer des impôts, mais ça nous tombe dessus comme ça, sans qu'on soit prévenu", s'est émue Mme Boucher.




C'est la majorité précédente qui avait voté en 2008 la fin progressive de cette demi-part, avec un avantage devant se réduire petit à petit, jusqu'à disparaître totalement cette année. N'est maintenu le bénéfice que pour les personnes ayant élevé seules leurs enfants pendant au moins cinq ans. À cette suppression s'ajoute une autre mesure de nature à augmenter les impôts de milliers de personnes âgées : la fiscalisation de la majoration de 10 % des pensions des retraités ayant eu au moins trois enfants, jusqu'ici non taxée, qui a été décidée dans le précédent budget.

Pour Régine Devoucoux, 72 ans, c'est la "double peine" : non imposable il y a encore deux ans, elle a payé 130 euros l'année dernière et doit 471 euros cette année, en raison de la fin des deux avantages fiscaux. Vivant avec 1 300 euros par mois de retraite et pension de réversion, elle affirme que ce sera "autant d'argent en moins à consacrer aux loisirs ou à donner à [son] petit-fils en recherche d'emploi". "J'ai aussi décidé de prendre une mutuelle moins chère, qui me couvrira moins bien", soupire-t-elle.

"Les retraités malmenés"

Francisco Garcia, le président de l'Union nationale des retraités et des personnes âgées, dénonce "une accumulation de dispositifs qui pèsent lourdement sur cette catégorie de la population". "Pour certains, les hausses d'impôts équivalent à un mois de pension", jure-t-il, jugeant "les retraités de plus en plus malmenés". Pour atténuer les effets de ces mesures, le gouvernement a consenti différents gestes en faveur des ménages les plus pauvres, comme la réindexation du barème de l'impôt sur l'inflation et le relèvement de la décote, un mécanisme permettant de réduire, voire d'effacer le montant de l'impôt dû par les plus modestes. Ou, plus récemment, une réduction d'impôt profitant à plus de trois millions de ménages.

"Il y a forcément des gagnants et des perdants, impossible pour l'instant de savoir combien", glisse Vincent Drezet, secrétaire général de Solidaires Finances Publiques, principal syndicat des impôts. "Mais il est certain que pour certains retraités, les gestes fiscaux n'atténuent pas la fin de la demi-part et la fiscalisation de la majoration des pensions", ajoute-t-il. Selon ses calculs, "sur les 3,6 millions de contribuables concernés par la suppression de la demi-part des veuves, environ 2 millions vont devenir imposables ou voir leurs impôts augmenter". Autre risque, selon lui : une hausse de la taxe d'habitation pour un certain nombre de personnes, le montant de cet impôt étant calculé en fonction du revenu fiscal de référence, qui tient compte du nombre de parts. C'est la crainte d'Astrid Bastien, 64 ans, qui doit payer cette année 485 euros d'impôts de plus que l'an dernier et s'attend également à voir sa taxe d'habitation augmenter. "Je ne peux plus gâter mes petits-enfants", lâche-t-elle, "écoeurée". Et d'ajouter : "Qu'ils nous rendent notre demi-part ! On n'a pas demandé à être veuf."

6 commentaires:

  1. Anonyme9.9.14

    Ah mes chères citoyens retraités, quand est ce que vous comprendrez que les politiciens sont des voyous diriger par la franc maçonnerie,que la constitution actuelle ne sert plus le peuple et qu'il ne faut plus voter qui que ce soit, et surtout ne plus regarder les propagandes des médias sur les chaînes de télévision.

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme10.9.14

    vous ne devez plus payer quoi que ce soit, il n'y a plus de président ni de gouvernement, le pouvoir c'est BRUXELLES !
    Si vous avez des découverts en banque, laissez-les, allez voir APLOMB KAPER, 3 banque populaire ont été fermées par ses avocats, toutes les banques nationales sont en infraction, les hommes sont libres ! mais vous continuez à être des esclaves voir l'OPPT et iuv.com

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme10.9.14

    nul n'est censé ignorer la loi, le secrétaire d'état Thevenou ne remplit plus ses déclarations d'impôts, il a raison et vous, bande d'ânes, faites pareil!

    RépondreSupprimer
  4. Anonyme10.9.14

    tres bien puisque nous avons un petit ministre demissionné a 9 jours et deputé de surcroit grasssssement payé avec l'argent qu'on nous vole
    et qui nous montre l'exemple de ne rien declarer, ne rien payer et garder son siege comme deputé : FAISONS COMME LUI refusons de declarer de payer etc...... exemple a suivre exemple THEVENOU et THEREPARTI/PS....................ok plein pot avec autres anonymes..
    voire CAHUZAC et d'autres qui vont arriver + l' UMP...COPE .....SARKO ...leurs fosses a purin....et les mecs veulent revenir !!! je reve !!! ils
    ne lachent jamais et apres viennent vous faire reflexions sur le FN en interdisant a ce parti de gouverner alors qu'il est majoritaire on
    voit bien les vrais visages de ceux qui ont gouverné notre pays depuis 30ans et ou ils nous ont amené............STOP ! c'est fini qu'ils remboursent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme11.9.14

      malheureusement les francs- maçons sont infiltrés dans le FN comme dit Dieudo, vous ne trouvez pas bizarre que ce parti a toujours été rejeté (quand jean-marie était là) et soudain, comme les politiques n'ont plus d'issue, vous savez cette fameuse droite-gauche, gauche-droite, vous savez l'essuie-glace depuis des décennies que le peuple a voté, ils n'ont plus d'autres issues que de prendre ce parti mais la différence c'est que Marine veut le pouvoir et a du passer par l'arrivée de Collard franc-maçon, et bien d'autres franc-maçons, et là, c'est l'extrême droite israëlienne, qui n'a pas les mêmes objectifs, ni la même culture et ni la même religion.
      Les Français vont encore se faire pièger ! Le sionisme est partout, tous aux abris !

      Supprimer
  5. Anonyme11.9.14

    Alors qu'à la télé on nous rabâche à longueur de journée que les impôts ont baissés, mon épouse et moi même, retraités, avons été augmenté de 1130 euros (mensualisés, nous devons les payer sur les trois derniers mois) . Qu'est ce qui justifie une si importante augmentation, alors que nos retraites sont les mêmes. Payer des impôts c'est normal, mais trop c'est trop. Citoyens, réveillez vous!

    RépondreSupprimer