mardi 30 septembre 2014

Fed-Goldman Sachs : Les enregistrements qui font trembler Wall Street



"Wall Street va trembler avec la publication d’enregistrements audio secrets tendant à démontrer une relation un peu trop intime entre la New York Federal Reserve Bank (Fed) et les institutions financières qu’elle est censée encadrer.

45 heures de conversations ont été enregistrées par Carmen Segarra, une ancienne employée de la Fed de New York. Ces enregistrements révèlent que certains de ses collègues, dont le travail est de surveiller les banques comme Goldman Sachs, ont agi selon le bon vouloir de la banque, de manière laxiste, en étant réticents à entreprendre des actions contre elle, selon la radio “This American Life” et ProPublica, qui a obtenu les enregistrements et qui s’apprête à diffuser une émission à ce sujet vendredi soir.

Ironiquement, Segarra avait été engagée par la Fed de New York en octobre 2011 pour aider à renforcer leur surveillance. Elle a été licenciée en 2013 après avoir essayé de convaincre Goldman Sachs de se plier à la réglementation.

La Fed de New York a des régulateurs assignés à chaque grande banque qu’elle surveille. On lui assigna Goldman lors de son premier jour de travail.

La riposte de Goldman Sachs ne se fit pas attendre. Dès l’une des premières réunions, un agent de conformité supérieur de chez Goldman lui dit que certaines lois de protection des consommateurs ne s’appliquaient pas aux clients les plus riches de la banque.

« J’étais sous le choc, » a dit Segarra au journaliste de l’émission, ajoutant que ses notes sur cette réunion comportaient exactement cette même phrase.

Goldman Sachs, pas le biais d’un régulateur de la Fed plus aguerri également assigné à la banque de Wall Street, a indiqué à Segarra que ses notes étaient erronées.

Elle lui répondit qu’elles ne l’étaient pas.
Son collègue lui demanda de changer ses notes.
Elle refusa.

Selon une transcription de l’émission de radio, ce collègue a ensuite dit à Segarra que « la crédibilité, à la Fed, est plus une affaire de subtilités et de perceptions que de réalité. »
Segarra a trouvé cela « complètement incroyable. »

Goldman Sachs et la Fed, en réponse aux poursuites, ont nié les accusations.

En 2009, David Beim, professeur d’économie de la Columbia University, a écrit un rapport sur la manière dont la Fed pourrait améliorer sa surveillance des banques – un rapport qui mena à l’embauche de Segarra – dans lequel il faisait état de la capacité des banques à mettre dans leurs poches les employés de la Fed, parlant même de « capture réglementaire ».

Michael Lewis, auteur des best-sellers "Flash Boys : A Wall Street Revolt" et "Liar’s Poker", a déclaré, après avoir écouté les enregistrements: “La vidéo de Ray Rice pour le secteur financier vient d’arriver. »"

Goldbroker.com, le 26 septembre 2014




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire