mercredi 17 septembre 2014

De Babylone à Fatima, tout concorde


Louis D’Alencourt est un de ceux qui a poussé le plus loin la réflexion sur les "illuminatis" (et la documentation) : Ainsi "un Barak Obama, un François Hollande ou une Angela Merkel ne sont que des pantins aux ordres de la puissance mondialiste" qui elle reste en place avec le temps, pendant que les pantins eux passent …. Mais là où c’est intéressant, c’est qu’il rejoint par d’autres chemins , par l’eschatologie  , de nombreuses autres analyses parmi les plus pertinentes qui arrivent à cette même conclusion : "ils vont détruire la Babylone qu’ils ont eux-mêmes créée afin de faire apparaître la nouvelle Jérusalem" , où la 3 e guerre mondiale,  suivi par la pax judaica ….. Alors des fois il peut se tromper, mais il l’admet quand c’est le cas .


Revue de presse 2013-2014 Z@laresistance 

Une fois de plus, le passé éclaire le présent et explique l’avenir. Dans son dernier livre, la revanche du lièvre, Dominique Tassot explique, comme moi, que le plan de Satan fait partie du plan divin.
Etudier la façon dont agit et progresse la synagogue de satan permet de se situer dans le calendrier de la fin des temps ; si on raccorde ces études avec les prophéties bibliques, on peut aussi anticiper le moment où Dieu mettra fin à la période de pouvoir du diable, donnée que vous n’aurez pas en vous focalisant uniquement sur le plan de satan.

Il faut donc procéder par recoupements afin de comprendre comment les pièces du puzzle s’imbriquent les une dans les autres.

La mystique des Illuminatis tire ses racines de la Kabbale juive ; même si tous les Illuminatis ne sont pas juifs, les descendants de l’Israël de l’Ancien testament, ou ceux qui se présentent comme tels, jouent un rôle clé dans les événements que nous vivons aujourd’hui, notamment par le biais des familles kazhars dont les Rothschild est la plus emblématique (les « faux juifs » de l’Apocalypse), et qui contrôlent le monde par le biais de leurs sociétés secrètes.

La promesse de Yahvé au peuple élu est de lui donner la domination du monde au moment du règne du Messie. Le Christ n’ayant pas joué ce rôle, les juifs attendent toujours ce dernier, et surtout préparent activement son avènement.

Les chrétiens, de leur côté, savent que ce futur messie sera en réalité l’Antéchrist, c’est-à-dire le personnage qui doit précéder le retour du Christ au moment du jugement dernier.

Or ce personnage est en réalité un peuple entier, le peuple-prêtre, qui attend toujours la réalisation de la promesse de Yahvé.

Et cette réalisation, nous y sommes. Voici pourquoi.

Je vais mêler quatre éléments majeurs qui vont permettre de comprendre la symbolique mystique qui est à l’origine de l’occultisme luciférien des Illuminatis.
Il s’agit de :

– La sortie d’Egypte du peuple hébreu
– La déportation à Babylone de ce même peuple
– La création de l’empire romain sous César Auguste, premier Antéchrist
– Le règne du second Antéchrist, Napoléon 1er.
Car il s’agit bien de recréer aujourd’hui les conditions de la venue du troisième et dernier Antéchrist (ou Antéchrist tout court pour les puristes), dans les mêmes conditions que les deux précédents exodes, ce retour à la terre promise (ou l’accès au pouvoir promis devrait-on plutôt dire) se réalisant, comme à chaque fois, sur les décombres des précédents empires.

 1944 : la chute des empires pour créer L’EMPIRE

Dans mon dernier article, j’ai commis une erreur d’appréciation. J’expliquais qu’il avait fallu la mort de Jules César en -44 pour qu’Octave puisse créer l’empire romain sous le nom d’Auguste, et que nous allions vivre la même chose.
Erreur ! La chute de César, et donc symboliquement des « vieux » empires ou nations, a déjà eu lieu en 1944.

C’est l’année 1944 qu’il faut retenir pour la constitution de l’empire des Illuminatis. A la date symbolique du 6 juin (débarquement le 6juin à 6h, soit 666), l’empire de la bête commençait.
La première ville à être libérée sera Paris, le 25 août de la même année, jour anniversaire de la mort de saint Louis.

Les deux pays qui symbolisent Babylone sont les Etats-Unis et la France, chacun possédant une ville fétiche, elle-même représentée par un symbole franc-maçon : la statue de la liberté pour New York et la tour Eiffel pour Paris.
D’ailleurs, on utilise fréquemment le terme d’empire pour désigner les Etats-Unis et l’Union Européenne.

La nouvelle Babylone était née.

La guerre était déjà gagnée à cette époque, il fallait juste la faire durer afin d’arriver à deux autres dates symboliques, et foncièrement anti-chrétiennes, à savoir :
– la capitulation de l’Allemagne le 8 mai 1945, soit le jour anniversaire de la victoire de sainte Jeanne d’Arc à Orléans, capitale du département 45 ;

– la capitulation du Japon le 15 août 1945, date là aussi ultra symbolique, puisqu’il s’agit de la plus grande fête mariale d’un côté, mais aussi de la date de naissance de Napoléon 1er, notre Antéchrist notoire.
A partir du 6 juin 1944, un nouvel empire voyait le jour, qui va se constituer par étapes pendant 70 ans.

Cet empire, symbolisé par le socialo-communisme et la société de consommation, toutes deux des création lucifériennes matérialistes, nous l’appelons Babylone.

Or c’est justement le nom que l’Apocalypse utilise pour marquer la période de pouvoir de la bête.
Et c’est aussi la ville de déportation des juifs durant 70 ans, époque marquée par le prophète Daniel.
D’où la bête tire-t-elle son pouvoir ?

Des 6 millions de morts causés par la déportation de ses ressortissants. Un pouvoir exorbitant qui va durer 66 ans : l’état d’Israël a soufflé ses 66 bougies le 15 mai dernier.
6 millions + 66 ans = 666
Mais le début de Babylone est à fixer au 6 juin 1944, autre 666, soit 70 ans.
70 ans c’est aussi, justement, la durée de la déportation des hébreux à Babylone.

 2014 : chute de l’empire au profit de la nouvelle Jérusalem

Le parallèle entre les deux Babylone est étonnant.
La lecture de la bible nous permet de savoir que les juifs occupaient les principaux postes de pouvoir autour du roi Nabuchodonosor ; ils étaient ses principaux ministres, dont le fameux prophète Daniel.
La Babylone moderne fonctionne de la même manière. La synagogue de satan est aux commandes, mais derrière des marionnettes. Tous ceux qui étudient la stratégie et la puissance des sociétés secrètes savent qu’un Barak Obama, un François Hollande ou une Angela Merkel ne sont que des pantins aux ordres de la puissance mondialiste.

Comme au moment de la déportation à Babylone, les juifs n’ont pas le pouvoir officiellement car ils n’ont pas encore leur Messie. Pour que le temple soit reconstruit, il faut sortir de Babylone et entrer enfin dans la terre promise, c’est-à-dire obtenir le pouvoir mondial de façon officielle.

Il s’agit de reproduire exactement le scénario décrit dans l’Apocalypse : ils vont détruire la Babylone qu’ils ont eux-mêmes créée afin de faire apparaître la nouvelle Jérusalem.
L’empire créé en 1944 sur les décombres de Jules César prend fin à la mort d’Auguste, soit en l’année 14.

Cela correspond à la chute de Babylone 70 ans après sa création (1944-2014).
Cela correspond à la première Pâque : la dixième plaie d’Egypte qui libère les hébreux a lieu le 14 du mois de nisan. Encore un 14.

Autre chiffre significatif : Jean de Monléon, dans son livre « Moïse » rappelle que le séjour des hébreux en Egypte a duré exactement 215 ans, depuis que Jacob est entré en Egypte jusqu’au au passage de la mer Rouge.

Or justement, la campagne d’Egypte de l’Antéchrist Napoléon 1er prit fin en août 1799, et celui-ci accéda au pouvoir le 18 brumaire de la même année (9 novembre) soit un peu plus de deux mois après. Distance entre 1799 et 2014 : 215 ans !

Un peu comme le phénix qui renaît de ses cendres.

J’en profite pour rappeler au passage que la chute du mur de Berlin, un certain 9 novembre 1989, n’a donc pas été choisie au hasard, 190 ans après le coup d’état de Napoléon.

Enfin, dernier parallèle, c’est durant le règne d’Auguste que le Christ est né. Il est donc logique que l’Antéchrist-Messie des juifs soit lui aussi né pendant l’empire.

C’est donc en 2014 que l’Antéchrist doit se révéler, et beaucoup le savent, comme le Rav von Chaya qui l’annonce.

Le 9, chiffre de la révélation

Les prophéties de la fin des temps ne se révèleront qu’à la fin, c’est ce que dit l’ange Gabriel au prophète Daniel.

Apocalypse veut dire : révélation. C’est-à-dire que ce texte ne pourra se comprendre qu’à partir du moment où le Ciel l’en aura décidé, donc à la toute fin.

Le 9 est le chiffre de la gestation, de la naissance. Le 9ème mois, septembre, est donc le mois de la révélation.Cette révélation se fera en deux temps :

1) Le 30 septembre 2013, premier lever du voile.

Vous noterez qu’il s’agit du dernier jour du mois : Dieu attend toujours la dernière extrémité. Ce voile fut levé par l’annonce de la canonisation des papes Jean XXIII et Jean-Paul II le 27 avril 2014.
Il m’a permis de déterminer le « 555 » et de comprendre que cette date était le début du compte à rebours final.

En effet, le vénérable Holzhauser avait trouvé, dans sa célèbre interprétation de l’Apocalypse, que la bête durerait 55,5 ans ; or du 28 octobre 1958, date de l’élection de Jean XXIII comme pape, au 27 avril 2014, date de sa canonisation, il y a bien 55 ans et 6 mois.

2) En septembre 2014, second lever du voile.

Fort logiquement, le mois de septembre 2014 devrait être riche en événements révélateurs de l’avancée du calendrier.

En attendant octobre, le mois N°10, celui du Père, l’auteur du décalogue, le mois de la réalisation.
N’oubliez pas non plus cette fameuse citation tirée du Diable au XIXème siècle, paru en 1892. Lors d’une séance occulte dans un temple maçonnique, la question suivante fut posée à Lucifer :
« Combien de papes après Léon XIII ? »

La réponse fut : « Neuf, et après eux je règnerai. »

Le neuvième c’était Benoît XVI.

La pertinence de l’information laisse pantois, mais il est intéressant aussi de remarquer ce chiffre : neuf.

Si on met en parallèle cette information avec la prophétie des papes de saint Malachie, où Benoît XVI est là aussi le 111ème et dernier pape, il y a concordance et donc confirmation.

Ceci permet maintenant de mieux comprendre deux événements récents qui sont tous les deux liés à une prophétie particulière :

1) La mort de Nelson Mandela, le 3 décembre 2013

A cette mort est liée une prophétie sur le démarrage de la troisième guerre mondiale.
3 décembre + 9 mois (gestation) = 3 septembre

Il y a là une allusion au second conflit mondial, qui a commencé le 3 septembre 1939 mais aussi, pourquoi pas, aux prémisses du troisième ?

2) La mort d’Ariel Sharon le 11 janvier 2014

La prophétie du rabbin Kaduri est limpide : le Messie se révèlera peu après la mort d’Ariel Sharon.

Or, 11 janvier + 9 mois = 11 octobre

Le 11 octobre, c’est la date anniversaire de l’ouverture du concile Vatican II. Ce n’est donc pas anodin. Toute la série des 11 non plus n’est pas anodine.

Car le 11 septembre fêtera cette année ses 13 ans (13 = Fatima) et entrera donc dans sa quatorzième année. Nous retrouvons notre 14, symbole du passage d’un monde à un autre.

Au demeurant, le signe est très clair : le 11 septembre 2001 fut un avertissement grandeur nature des Illuminatis pour annoncer leur Messie-Antéchrist.

Diana Vaughan avait révélé que l’Antéchrist se révèlerait un 29 septembre, jour de la saint Michel, date encore très symbolique.

La 14ème année, 18 jours après le 11 septembre (18 = 666), le Messie tant attendu par ces messieurs va pouvoir entrer en scène.

Seulement voilà, il y a un os.

Quand Fatima se réalise sous nos yeux

Le 21 août 2013, l’empire réalisait le false flag destiné à déclencher la troisième guerre mondiale, par l’attaque au gaz sarin en Syrie.

Rappelez-vous : tout le monde avait le doigt sur le bouton, les militaires étaient prêts, l’ordre d’attaquer était imminent.

Et puis Poutine stoppe les velléités belliqueuses de l’empire.

Pourtant, le calendrier collait. Pour que l’Antéchrist se révèle le 29 septembre 2014, date qui ne peut être reculée, une petite guerre d’un an s’imposait. Il faut au moins ça pour faire le ménage, réduire la population mondiale et se présenter en sauveur, prince de la paix.

Depuis 2011 et l’attaque de la Libye, il y avait de l’eau dans le gaz avec la Russie.
Mais là c’est trop.

Depuis septembre 2013 et cette tentative de guerre avortée, la Russie est devenue la cible numéro un.
C’est à ce moment-là qu’on découvre que les russes n’apprécient pas les moeurs dégradantes et dégradées des occidentaux, et s’opposent à leur dernier avatar, le mariage gay. Les attaques fusent et on commence à évoquer à voix haute le boycottage des jeux olympiques de Sotchi pour cette raison-là.

Poutine réagit en défendant clairement les valeurs chrétiennes que foule aux pieds l’empire. Cela ne correspond pas vraiment au discours de Satan, il n’y à qu’à voir le consensus quasi mondial sur ce sujet.

Puis, contre tout attente, le président ukrainien refuse in extremis de signer le traité avec l’Union Européenne. On connaît la suite.

Il est évident que l’Ukraine était en réserve, que ce pays était préparé pour une insurrection populaire pour le moment venu, comme les autres d’ailleurs. Si vous croyez qu’il n’existe pas de 5ème colonne dans tous les grands pays occidentaux, vous êtes bien naïf.

Par contre, je pense que le calendrier ukrainien a été avancé à cause du blocage de Poutine en septembre dernier.

Car il faut la guerre à tout prix.

Mais que s’est-il donc passé, que se passe-t-il depuis un an ?

Voilà la réponse :

« A la fin mon Cœur Immaculé triomphera. Le Saint-Père me consacrera la Russie qui se convertira, et il sera donné au monde un certain temps de paix. »
Ces dernières paroles de la Sainte Vierge à Fatima sont claires maintenant.
La fête du Cœur Immaculé de Marie tombe le 22 août, soit le lendemain du 21 août !
Oui, Marie a bloqué comme prévu la troisième guerre mondiale, pour un temps c’est-à-dire un an, d’où la fureur de satan, qui se déchaîne aujourd’hui contre les chrétiens en Orient avec une violence inouïe.

Mais là aussi, il a fallu attendre le 666, c’est-à-dire le 6 juin, avant que l’armée islamique en Irak et au Levant n’ai le droit de commencer ses exactions.

Tout est important :

A la fin : nous y sommes, c’est la toute fin ;

Mon Cœur Immaculé triomphera : oui la sale guerre mondiale concoctée par Satan a été bloquée, et ce dès le lendemain, le 22 août ;

Il sera donné au monde un certain temps de paix : oui au moins un an.

Je continue à penser néanmoins que ce délai va bientôt prendre fin, et même que le troisième conflit mondial pourrait débuter dès août, sans attendre le 3 septembre évoqué plus haut.

De même que je pense qu’un second 11 septembre est prévu, d’une ampleur inimaginable et qu’il est imminent…moins d’un mois…

Reste la fameuse phrase « le Saint Père me consacrera la Russie qui se convertira », dont une partie reste obscure pour nous, les catholiques.

Car même si un véritable retour à la foi en Russie est évident, il s’agit en majorité de la foi orthodoxe et non catholique. Est-ce que cela veut dire que le Bon Dieu les réunit toutes les deux sous un même toit ?

C’est bien possible.

Quand à la consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie, elle a été faite par le pape Jean-Paul II le 13 mai 1982 et le 25 mars 1984.

Même si elle n’a pas été faite entièrement dans les règles, elle s’en approche et rien n’interdit de considérer que la Sainte Vierge n’appliquera pas sa promesse.

D’ailleurs, on peut constater qu’effectivement, il n’y a pas absence totale de guerre, mais évitement d’un conflit mondial.

Si la consécration avait été parfaite, la protection aurait probablement été supérieure.
On a ce qu’on mérite.

Je note aussi que la consécration la plus proche des règles est celle effectuée en 1984.

Or 1984 est une année-clé et Jean-Paul II en savait trop pour ne pas l’ignorer.
A partir de 1984, il reste 30 ans.

Les initiés le savent, d’où le roman d’Orwell, 1984.

1984 c’est l’année où meurt Iouri Andropov, l’homme qui a préparé la reconversion de la Russie et formé des hommes comme Gorbatchev et Poutine, reconversion qui débute le 9 novembre 1989.

Jean-Paul II me fait penser au mage Balaam, mandaté par le roi Balac à la fin de l’exode pour maudire les hébreux prêts à investir la Palestine. Balaam, bloqué par l’ange de Dieu va, contre son gré, les bénir au lieu de les maudire.

Il se trouve que Balac et Balaam sont cités dans le livre de l’Apocalypse à la troisième église, celle de Pergame.

J’ai écrit que le drame de la mine de Soma, le 13 mai 2014 venait nous rappeler qu’au compte court, nous étions entre la 3èmeet la 4ème église.

Mais finalement, pourquoi ce message ne viendrait-il pas situer 1984 au compte long ?

Justement, Jean-Paul II figuré par Balaam va consacrer bien malgré lui et imparfaitement mais consacrer quand même, la Russie au Cœur Immaculé de Marie, dont nous constatons les effets 30 ans plus tard.

Car Soma est entre Pergame et Thyatire, le 25 mars est bien avant le 13 mai, donc dans Pergame, et le nombre de morts est de 301 ; le zéro ne comptant pas, il faut retenir 31, et c’est bien la distance en années entre 1984 et 2014 (le 13 mai on entre dans la 31ème année).

 Conclusion

Ceux qui me lisent le savent : l’arrivée du Messie-Antéchrist correspond pour moi à l’ultime sursaut d’orgueil de Satan, c’est-à-dire qu’à peine révélé, le feu du ciel fondra sur lui et le réduira en poussière, lui et tous les méchants, afin que le Christ puisse revenir sur une terre purifiée, comme prophétisé à la Salette.

Il faut pour cela que Babylone la grande soit détruite ; c’est ce que nous allons vivre très bientôt car ces événements sont programmés sur 2014 et il ne sera accordé à Satan pas une minute de plus.
Peut-être que tous ces malheurs ne dureront qu’une heure, trois jours, ou trois mois.

Pour le savoir, il faut attendre encore le mois de la révélation.
Restez sur vos gardes et protégez votre âme de toute souillure.

2 commentaires:

  1. Anonyme18.9.14

    Le livre de L'Apocalypse est à l'origine un livre juif et exister au vivant du christ malheureusement les Chrétiens ne le savent pas trompés par l'église romaine .Les sionistes, franc maçons ou illuminati veulent réalisaient les écrits mais cela n'a rien à voir avec Dieu .
    Pour moi ce livre n'est qu'un tissu d'un farfelu juif, les juifs entendent depuis toujours un messie et on veut aujourd'hui nous le montrez sous l'aspect de Maîtreya ( la secte de Benjamin Crème en fait la promotion depuis des années et ce sera lui le messie choisie )je crois qu'il entendent une guerre mondiale puis on le verras à la TV et aux journaux voire dans le ciel avec la technologie secrète des USA.

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme19.9.14

    c'est exactement cela

    RépondreSupprimer