mercredi 30 avril 2014

Une subvention de 165 000€ pour que La Bachelorette US soit tournée à Marseille


Le prix payé par la Ville pour que cette émission US soit tournée à Marseille

La Bachelorette ne vit pas que d'amour et d'eau fraîche. Pour séduire les producteurs de cette émission américaine, Marseille a dû débourser 165 000€. Le prix d'une pub internationale.

Ses prétendants lui offrent des roses, des dîners aux chandelles, des balades au clair de lune. Mais la Bachelorette ne vit pas que d'amour et d'eau fraîche. Pour séduire les producteurs de cette émission de télé-réalité diffusée sur la chaîne américaine ABC, la municipalité a sorti le grand jeu : une coquette subvention a été allouée à l'Office du tourisme et des Congrès. Objectif : "accueillir le tournage de l'émission The Bachelorette à Marseille ainsi que son financement à hauteur de 165 000 euros."


En fait, ce tournage a été déjà été réalisé. Fin mars, dans la plus grande confidentialité, des prises de vues ont été faites dans plusieurs quartiers de Marseille, la Canebière, le Panier et le Frioul notamment, où des "princes" ont fait la cour à la Bachelorette, une certaine Andi Dorfman, jolie brunette de 26 ans. L'épisode sera diffusé en juin prochain en prime-time sur ABC.

13,8 millions de téléspectateurs

"ABC est la première chaîne nationale aux États-Unis. Elle est regardée en moyenne par 13,8 millions de téléspectateurs par semaine. Par la suite, les épisodes sont revendus à d'autres chaînes et diffusés dans 220 pays", indique la délibération soumise lundi au conseil municipal. Une manière de répondre par avance aux critiques sur l'octroi d'argent public à une télévision américaine.

Critiques qui n'ont pas manqué de s'élever, lundi, sur les bancs du Front national. Laurent Comas, nouvellement élu du 9e-10e arr. a comparé ce dossier à "l'affaire Guetta" (NDLR : en 2013, le DJ s'était vu octroyer une subvention de 400 000€ pour organiser un concert payant au par Borély).
Dénonçant des programmes de télé-réalité "qui participent à la décadence de la civilisation", l'élu estime que "pour faire briller Marseille, nous avons d'autres atouts que ces concepts dégradants pour nos jeunes".

Pour la municipalité toutefois, The Bachelorette est une "formidable vitrine pour Marseille". Répondant aux attaques, Jean-Claude Gaudin a rappelé les débuts de la série Plus Belle la Vie, qui bénéficia, elle aussi, d'importantes subventions municipales. " À l'époque, même mes amis au Sénat me disait qu'il était immoral de distribuer ainsi l'argent public . Mais il fallait amorcer la pompe à succès. 

Aujourd'hui, l'image et l'économie de Marseille bénéficient de cette série qui rassemble 6 millions de téléspectateurs tous les soirs", a insisté le maire.

Financer une série TV comme on achèterait un spot de pub sur un Network américain ? "Pourquoi pas ", estime Stéphane Mari, porte-parole du PS au conseil municipal. Son groupe s'est toutefois abstenu lors du vote de la subvention. "Le problème, c'est que l'on ne sait pas à quoi ces 165 000 vont servir ? Payer les nuitées de l'équipe, financer les billets d'avion des candidats ? Et surtout, on ignore quelles sont les contreparties pour ABC : le nom de Marseille doit-il être cité, figurer au générique ?"

Questions à ce jour sans réponse, la Ville et l'Office du tourisme n'ayant pas donné suite à notre demande d'information.


Sophie Manelli

3 commentaires:

  1. Anonyme1.5.14

    C'est honteux .

    Pourquoi cette émission ? bin pour endormir le peuple .

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme1.5.14

    la connerie continue ou, nourriture pour abrutis.............

    RépondreSupprimer
  3. Qu'elle est loin "La gloire de mon père"...

    RépondreSupprimer