vendredi 25 avril 2014

Carcassonne. La DCA nouvelle arme du contribuable


Dans le département de l'Aude, une association de contribuables est en train de se constituer. Leur objectif ? Faire la chasse aux malversations et aux mauvaises gestions des communes !
Contribuables Associés se réjouit de la création d’une nouvelle association de contribuables : fondée par Daniel Bacquet, elle est destinée à tous les contribuables habitant dans le département de l’Aude et soucieux du bon usage de l’argent public !
Bienvenue à cette nouvelle association et avis aux contribuables Audois : à vous d’en faire un instrument efficace : plus vous serez impliqués, plus l’association pourra faire pression sur les élus et informer l’opinion publique !
  • Vous habitez dans l’Aude et souhaitez entrer en contact ? Nous vous donnons toutes les coordonnées ci-dessous.

  • Vous n’habitez pas dans l’Aude et souhaitez rejoindre ou créer une association dans votre commune ou aux alentours ?
    Consultez nos conseils pour l’action locale ou contactez-nous directement par mail : cecilelabrousse@contribuables.org
Certains enfin à la retraite s'adonnent à la pêche. Daniel Bacquet, lui, a opté pour un tout autre sport ; la chasse. La chasse aux malversations, la chasse aux mauvaises gestions dans les communes… «Nos statuts ont été déposés en préfecture et seront publiés prochainement au Journal officiel», se réjouit Daniel Bacquet un retraité revenu sur ses terres natales Audoises après une carrière professionnelle en région parisienne. 


Daniel Bacquet, le président de Défenses des Contribuables Audois, DCA/Photo DDM, R.G.

«Devant la multiplication des affaires dans les communes, surendettements, malversations… avec quelques amis on a décidé de créer cette association pour aller voir ce qui se passe dans la gestion des communes», poursuit presque malicieux le retraité. La DCA pour accomplir ses missions s'appuie sur deux articles des droits de l'homme et du citoyen qui stipule : «tous les citoyens ont le droit de constater par eux-mêmes ou par leurs représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d'en suivre l'emploi et d'en déterminer la quotité, l'assiette, le recouvrement… la société a le droit de demander compte à tout argent public de son administration. «Nous sommes en relation avec un organisme d'intérêt général «contribuables associés» qui compte pas moins de 300 000 membres en France.

25 € l'adhésion

Notre objectif est de défendre le contribuable et nous serons saisis par lui pour éplucher s'il le faut les comptes les communes, conseil général, Agglo», reprend Daniel Bacquet.

«Il y a peu, nous nous sommes intéressés à une commune qui avait débloqué une enveloppe de 90000,00 € pour un local destiné à entreposer une tondeuse à gazon», confie le président de la DCA soulignant qu'ils avaient provoqué un certain malaise dans cette commune.

«Nous voulons plus de transparence pour éviter les abus, nous n'avons rien contre telle ou telle personne, nous ne voulons pas que l'argent du contribuable soit dépensé à tort et à travers tout simplement. Nous allons également nous entourer des gens compétents, comptables experts-comptables, juristes… l'association refusera l'adhésion aux élus et nous ne demanderons aucune subvention, les membres devront verser un don d'entrée de 25 € et recevront un bulletin d'informations tous les deux mois ; DCA compte organiser également des réunions et des conférences et tisser un réseau départemental.


Vous pouvez contacter le président-fondateur de cette association, Daniel Bacquet à :   defense.contribuables.audois@gmail.com


3 commentaires:

  1. Anonyme25.4.14

    Bravo ! Félicitations Monsieur Daniel Bacquet. Nous avons besoin de créer un contre pouvoir qui n’existe pas dans notre pays. Tous les pouvoirs sont concentrés dans les mains de ces hommes politiques corrompus et verreux et le peuple n'a qu'un seul droit celui de "fermer sa gueule". Des initiatives comme celles-ci doivent nous donner des idées et l'envie de faire la même chose. Regroupons nous en association de défense et faisons barrage à toutes les malversations et les magouilles de tous ces politicards. Ayons le courage de dire non et de reprendre notre destin en mains et peut être arriverons-nous à faire comme en Islande à réécrire notre constitution par le peuple et pour le peuple.

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme25.4.14

    Bravo c'est une bonne initiative , le peuple commence doucement à bouger .

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme25.4.14

    tout simplement genial, ça va servir d'exemple a d'autres pour faire pareille car le vase deborde.....merci a vous et encouragements apres les
    courageux bonnets rouges qui ont su dire non, on peut dire que peut(etre on commencerait a se reveiller enfin peuple de France ; L'ISLANDE
    est l'exemple absolu: coup de pieds au Q de tous leurs politiques verreux et banksters et belle quenelle a la dette :ils ont dit NON !

    RépondreSupprimer