samedi 22 février 2014

Les Bonnes Affaires de Thomas Fabius et l'ISF Contourné (



La Banque Monte dei Paschi, les Bonnes Affaires de Thomas Fabius et l'ISF Contourné (suite)

                                      Si tu paye l'ISF, t'as rien compris!

"Optimiser fiscalement"

Thomas Fabius a pu bénéficier d'un montage financier astucieux. En achetant ce luxueux appartement, d'une valeur de 7,4 M€, il devra s'acquitter de l'impôt sur la fortune (ISF). Pour alléger la note, Thomas Fabius connaît la ficelle, au demeurant totalement légale. Il s'agit, comme l'explique un spécialiste de l'immobilier, «du prêt remboursable à terme, qui permet d'optimiser fiscalement son acquisition».
Les étranges affaires de Thomas Fabius Cela consiste à déduire plus longtemps le montant du prêt (capital et intérêts compris) de la valeur du bien (calculée après une décote de 30%). La pratique est-elle courante? « Cela dépend des acheteurs, mais lorsque les encours de prêt sont importants, cela arrive », poursuit ce professionnel.

Concrètement, Thomas Fabius pourra déduire durant les dix prochaines années, soit la durée de son prêt, 4 M€ de la valeur de son bien. Il déclarera ainsi son appartement pour un montant de 3,4 M€… au lieu de 5,2 M€ (valeur du bien décotée de 30%), prix de la transaction. Voilà qui lui permettra de rester dans la tranche d'ISF imposable à 1%, échappant au taux de 1,25% pour les patrimoines compris entre 5 et 10 M€.
 

La banque Monte dei Paschi confrontée à des scandales

Pour le financement de son appartement, Thomas Fabius a fait appel à la banque italienne Monte dei Paschi di Siena (MPS). Il s'agit de la plus vieille banque du monde, fondée à Sienne (Toscane) en 1472. Sollicitée par notre journal concernant le prêt de 4,4 M€ accordé à Thomas Fabius, sa direction parisienne n'a pas souhaité répondre. Mais, au dire d'un agent immobilier habitué des grosses transactions, c'est une banque « très sérieuse, qui dispose d'une belle clientèle internationale et française ». Grâce à ce portefeuille de clients fortunés, Monte Paschi affiche en France une croissance de « + 27% depuis 2010 » et revendique la position de « leader de l'immobilier sur la Côte d'Azur, avec 70% du marché ».

Une réussite qui contraste fortement avec les déboires de sa maison mère. Ebranlée par une série de scandales — comptes truqués, gestion « casino » et soupçons de trafic d'influence —, la troisième banque italienne ne doit son salut qu'aux pouvoirs publics. Récemment, l'Etat italien lui a accordé un prêt de 4,1 Mds€. Mais cette vénérable vieille dame, longtemps appelée la Banque rouge en raison des liens noués avec le Parti démocrate (centre gauche), ne pourra échapper à une restructuration drastique.
 
la banque des pourris en faillite ne meurt jamais!

Le 26 juin 2012, le gouvernement italien adopte un plan d'urgence qui pourrait apporter jusqu'à 2 milliards d'euros à la banque pour assurer qu'elle atteigne un ratio de fonds propres de 9 % en respect des exigences de l'autorité bancaire européenne.

La banque revient dans l'actualité en janvier 2013 lorsque le journal Il Fatto quotidiano révèle que la justice enquête sur des maquillages financiers effectués par la banque. Les médias dévoilent alors que la banque a perdu 91 % de sa capitalisation boursière entre 2008 et 2013. Les scénarios d'une faillite éventuelle sont envisagés avec leurs conséquences sur les autres établissements bancaires.

Merci les cons-tribuables italiens!

Un montage financier astucieux pour diminuer son ISF


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire