vendredi 27 septembre 2013

NUCLEAIRES-Qui a volé 7 millisecondes à la FED,

Qui a volé 7 millisecondes à la FED, la banque centrale américaine ? Un délit d’initié ?


Il y a une semaine, mercredi 18 septembre, depuis ses bureaux fédéraux de Washington DC, à 14 heures précises, la Réserve fédérale américaine (FED) a annoncé que pour ne pas freiner la croissance américaine, elle ne réduirait pas ses programmes d’achat d’obligations (acheter des obligations, c’est donner en échange à l’économie des liquidités).

La nouvelle a surpris. Sept millisecondes après, elle atteignait les salles de trading des marchés des matières premières de Chicago, entraînant l’excitation du marché : hausse brutale des actions, des obligations, de l’or…

Normalement, personne à Chicago ne peut voir cette information pendant ces sept millisecondes. C’est juste le temps que prend le communiqué de la FED numérisé pour voyager, par fibre optique, à une vitesse proche de celle de la lumière, de Washington à Chicago, à 950 km de là…


Une info qui vaut des millions de dollars
Mais ce mercredi-là, il s’est passé une chose étrange : des mouvements importants sur le marché à terme de l’or ont commencé à être constatés 2 millièmes de secondes après 14 heures. Des traders, manifestement, avaient l’information avant les autres. Et sur ce genre de marchés, cela vaut des millions de dollars.

C’est CNBC qui a révélé l’affaire, sans donner l’explication à ce mystère. Selon la chaine, qui cite le cabinet d’études Nanex, ce sont 600 millions d’actifs qui pourraient avoir été échangés pendant ces quelques millisecondes.
Deux solutions à cette énigme :
  • soit un trader a eu un nez incroyable, un magnifique coup de bol ;
  • soit des gens ont organisé un délit d’initié « millimétré ».
« Quelqu’un a volé 7 millisecondes à la FED », titre Mother Jones. Une enquête est en cours. Sur la liste des suspects possibles, il y a les cadres de la FED impliqués dans le processus de décision. Il y a aussi les journalistes accrédités à la FED : selon la procédure habituelle, on leur a fourni le communiqué quelques minutes à l’avance. Ils ont dû le lire dans une pièce sécurisée fermée à clé et ont eu interdiction de le communiquer à l’extérieur avant 14 heures précises.

« Cluedo » du XXIe siècle
Techniquement, un tel délit d’initié serait une prouesse impressionnante. Sur Reddit, la grande plateforme de débat, la discussion fait rage. Seule hypothèse exclue : le communiqué de la FED n’a pas battu la vitesse de la lumière.

Au-delà du côté « Cluedo » du XXIe siècle, cette affaire vient rappeler combien le système financier actuel marche sur la tête. Un être humain n’a pas pu exploiter seul ces sept millisecondes : seul un robot, programmé à l’avance, a pu le faire.

Quel est l’apport à la société du « trading à haute fréquence » qui prend une importance considérable dans les investissements des banques (sans parler du gâchis que représentent tous les cerveaux enrôlés pour concevoir ces systèmes et les faire fonctionner) ? C’est l’autre mystère sur lequel il faudrait se pencher. A quand une (vraie) taxe Tobin globale sur les transactions financières pour jeter une fois pour toute du sable dans ces rouages fous ?

Source : Rue89


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire