vendredi 20 septembre 2013

Les frères ennemis André Citroën et Louis Renault: pour la course du siècle



Si Renault et Citroën, fleurons de l’industrie automobile, appartiennent au patrimoine français, leurs fondateurs restent méconnus. Ces deux frères ennemis ont partagé les bancs du lycée Condorcet, à Paris, ils se sont ensuite livré une concurrence acharnée, façonnant l’histoire industrielle du pays. Pourtant, malgré leur incroyable réussite, ces deux génies de l’automobile connaissent un destin tragique.

Tandis que la crise économique de 1930 a raison des audaces d'André Citroën, qui meurt ruiné en juillet 1935, Louis Renault est, quant à lui, accusé de collaboration avec l'ennemi en 1944.
Enfermé à la prison de Fresnes, il trouve la mort à la suite d'une hémorragie cérébrale.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire