vendredi 5 juillet 2013

Santé : les médecins s’unissent contre l’aluminium dans les vaccins


Les médecins du RES (Réseau Environnement Santé) et de la CNMSE (Coordination Nationale Médicale Santé Environnement) ont lancé une pétition adressée à la ministre de la Santé Marisol Touraine pour la mise à disposition de vaccins sans aluminium pour protéger la santé des enfants.

Pendant la campagne présidentielle, un engagement clair avait été pris concernant le problème de l’aluminium dans le vaccin DTPolio :  » [les familles] doivent également avoir le choix de faire procéder aux vaccinations obligatoires par des vaccins sans sel d’aluminium, d’autant plus que cela était le cas jusqu’en 2008 « .(1)

En effet depuis cinq années (juin 2008), la population française s’est vue privée de l’accès au vaccin D.T. Polio sans adjuvant à base d’aluminium, commercialisé alors par le laboratoire Sanofi Pasteur MSD. (5) Ce vaccin répondait à l’obligation vaccinale faite aux jeunes enfants, en particulier lors de leur entrée en collectivité (crèche, école). Il servait également de rappel préconisé dans la septième année puis chez l’adulte. Il répondait à une réelle demande des patients et de leur médecin traitant puisqu’environ un million de doses étaient mises sur le marché en France chaque année.

L’aluminium est reconnu comme neurotoxique par de multiples études (2). 

Les expérimentations animales montrent que lorsqu’il est injecté en I.M. l’hydroxyde d’aluminium migre pour partie vers le tissu cérébral (3), alors que l’on considérait jusqu’alors qu’il était rapidement évacué par voie urinaire. Les risques de toxicité de doses excessives d’aluminium vaccinal sont aussi reconnus par l’Académie de Médecine (4).

Compte-tenu de ces éléments, le ministère de la santé vient de mettre en place un comité scientifique chargé de piloter la recherche sur les vaccins aluminiques et leur lien avec la myofasciite à macrophages. Le nombre exact de personnes atteintes par cette pathologie émergente est très fortement sous-diagnostiqué. De plus le rôle nocif de l’aluminium pourrait possiblement expliquer un plus large spectre de pathologies voisines et mal connues (fibromyalgie, syndrome de fatigue chronique, syndrome de la guerre du Golfe).

Que devons-nous proposer aux familles qui veulent respecter l’obligation vaccinale faite au jeune enfant en n’utilisant que les seules valences obligatoires DTPolio si aucune spécialité n’existe à cet âge de la vie ? La Pharmacovigilance nationale émet des recommandations d’extrême prudence vis-à-vis de l’absorption en exposition chronique de l’aluminium des déodorants, en écrivant que  » les marges de sécurité calculées sont insuffisantes, ne permettant pas d’exclure un risque pour la santé du consommateur « (1). De façon paradoxale, l’aluminium vaccinal ne mérite pas de bénéficier des mêmes précautions.

Serait-il excessif d’offrir à chacun la possibilité de ne pas injecter cet aluminium vaccinal, au nom du simple principe de précaution ? C’est en tout cas ce que prévoit le code de santé publique (Article R5121-36-2) afin de pouvoir réactiver une autorisation de mise sur le marché d’un produit pour raison de santé publique.

Dans l’attente des résultats des recherches en cours sur ces pathologies émergentes, les médecins répétent que l’engagement pris par Marisol Touraine pendant la campagne présidentielle se doit d’être respecté :  » [les familles] doivent également avoir le choix de faire procéder aux vaccinations obligatoires par des vaccins sans sel d’aluminium, d’autant plus que cela était le cas jusqu’en 2008 « .

(2) Rapport INVS, Aluminium. Quels risques pour la santé ?, Nov 2003 : http://www.invs.sante.fr/publications/2003/aluminium_2003/index.html
(3) Myofasciite à Macrophages : caractérisation et physiopathologie, RK Gherardi et FJ Authier, INSERM U 955, 2012 : http://www.myofasciite.fr/Contenu/Divers/201201_Gherardi-Authier_Lupus.pdf
(4) Les adjuvants vaccinaux: quelle actualité en 2012 ? Pierre Bégué, Marc Girard, Hervé Bazin, Jean-François Bach : http://www.academie-medecine.fr/Upload/adjuvants%20vaccinaux%20rapport%20ANM1.pdf

 Source : bioaddict


1 commentaire:

  1. Anonyme6.7.13

    Il n'y a pas que l'alu mais carrément tout le produit lui même qui est un poison pour le système immunitaire, l'ADN. Le vaccin permet de cultiver les virus et les faire survivre dans le temps. Normalement tous ces virus auraient dû disparaître naturellement de la surface de la Terre. Car plus l'esprit s'élève, donc l'hygiène les virus disparaissent. En fin de compte les apprentis sorciers contribuent à affaiblir l'humanité et modifier leur ADN....
    Vous savez que tous les domaines santé, politiques, education, communication, etc.... sont infiltrés par les satanistes qui détestent les humains.....Vous voyez bien que tout est place pour affamer, appauvrir, aucune moralité, maladies cancers en expension.....l'humanité...

    RépondreSupprimer