jeudi 4 juillet 2013

Pièges à nuages : capturer l’eau là où elle ne tombe pas




© Shamengo

Antofagasta, cité côtière du Chili. Un des endroits de la planète où il pleut le moins. 1 mm de précipitations par an en tout et pour tout. Comment faire venir l’eau à bas coût alors ? Si l’or bleu ne veut pas tomber de lui-même, récupérons-le en piégeant les nuages dans des filets. En apparence saugrenue, l’idée de Carlos Espinosa fonctionne.

Opération condensation

L’astuce ? Une armature en laiton ou en bois installée sur le plancher des vaches à laquelle on attache un ou plusieurs filets de nylon tissé de fines mailles. Les nuages des Andes qui flirtent souvent avec la terre ferme à ces altitudes font le reste du travail. L’eau qu’ils contiennent vient se condenser en traversant les mailles du filet. Un peu comme la rosée se dépose dans l’herbe le matin.

Lors du 1er test en 1960, le physicien a capturé pas moins de 100 litres d’eau. Depuis, l’invention a fait des petits dans d’autres pays d’Amérique Latine. Ecologique, le procédé permet aussi aux populations pauvres d’obtenir de l’eau à faible coût.
Nicolas Blain

Les détails dans cette vidéo de 2 minutes réalisée par Shamengo


Source : courantpositif

1 commentaire: