mardi 5 mai 2015

Dans la plus grande économie du monde, plus de 6.000 commerces de détail ont fermé


Les grandes chaînes de magasins américaines ont annoncé plus de 6.000 fermetures de magasins, révèle un calcul réalisé  par About.com. Des chaînes encore populaires en Europe telles qu’Abercrombie & Fitch (180 fermetures), Aeropostale (75) The Body Shop (265) et Guess (50) figurent également sur la liste. Les fermetures sont le résultat de la baisse des ventes.

Bullion Capital a dressé un graphique des ventes au détail au cours des 24 derniers mois. Il montre que la tendance à la baisse avait déjà commencé en novembre de l'année dernière, et qu’après un bref rebond en février, la tendance à la baisse s’est brutalement accentuée en mars.



Bien que chacune de ces chaînes ait différentes raisons pour expliquer les fermetures de ses magasins, les analystes observent néanmoins une certaine tendance:

- Les États-Unis demeurent les champions du monde sur le nombre de points de vente au détail par habitant, mais l'Internet s'accapare une part croissante du gâteau des ventes de détail, et cette tendance n’est pas prête de s’inverser. Cependant, ce ne sont pas forcément de mauvaises nouvelles pour toutes les enseignes, car une partie de leur chiffre d'affaires est maintenant réalisé par leurs magasins en ligne.

- Alors que les médias traditionnels continuent de souligner la reprise de l'économie américaine, les Américains moyens disposent de moins en moins d'argent. Ceci est principalement dû au fait que les foyers  américains traditionnellement prodigues gagnent moins qu'avant la crise et qu’ils ont également moins accès au crédit. Une famille américaine sur quatre consacre désormais au moins la moitié de son revenu au loyer, ce qui réduit le budget pour les autres dépenses. D’après une étude réalisée par l’entreprise sans but lucratif Enterprise Community Partners, pour 1,8 million de foyers américains, le loyer représenterait au moins 70%  leurs dépenses. Selon le gouvernement américain, le loyer ne devrait pas représenter plus de 30% des revenus du ménage pour que la situation soit tenable.


- La création d'emplois spectaculaire de ces derniers mois a principalement porté sur des emplois à bas salaires des secteurs de l'hôtellerie et de la vente de détail. Le nombre de personnes qui travaillent à temps partiel, mais qui continuent de chercher un emploi à temps plein ne baisse que lentement. En d'autres termes, de nombreux Américains travaillent mais ne gagnent pas assez pour garder la tête hors de l'eau.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire