mardi 7 avril 2015

'Athènes suspend les paiements à ses fournisseurs pour rassembler le montant dû au FMI'


Le gouvernement grec aurait décidé de suspendre les paiements à des tiers afin de réunir les 700 millions d'euros nécessaires pour rembourser une échéance de sa dette au FMI le 9 Avril, mais aussi le paiement des intérêts que la Grèce doit au titre de ce mois. 

Le journal grec Ekathimerinin qui a rapporté cette information, la tiendrait de sources proches du gouvernement Tsipras. La coalition a souligné qu'elle n’avait aucune intention de renoncer à ses obligations à l’égard du FMI.

Faire défaut au FMI, même pour quelques jours, est une entreprise extrêmement risquée. Aucun pays développé ne l’a jamais fait (voir graphique) et même s’il devrait s’écouler une période de six semaines avant que la Grèce ne soit techniquement déclarée en faillite par le FMI, un tel processus pourrait échapper à tout contrôle et provoquer une réaction en chaîne sans précédent.

Cependant, la semaine dernière, le journal britannique The Telegraph avait écrit que selon des sources au sein du parti SYRIZA au pouvoir en Grèce,  le gouvernement était décidé à maintenir les services publics opérationnels et à payer les pensions, plutôt que de rembourser un prêt de 458 millions d'euros qui devait être payé au FMI le 9 Avril.


Athènes semble donc maintenant considérer qu’il est plus judicieux de sacrifier les paiements de ses fournisseurs.

1 commentaire:

  1. Anonyme9.4.15

    mettez leur des uniformes SS, tous des nazis

    RépondreSupprimer